X hits on this document

241 views

0 shares

0 downloads

0 comments

76 / 85

Réexportations sur divers points de la côte.

Tamatave étant le principal entrepôt commercial de la côte est de Madagascar, nous avons pensé qu’il serait intéressant de donner un aperçu du mouvement qui se fait entre ce point et les différentes localités échelonnées du nord au sud de l’île.

Ce mouvement a été très sensiblement contrarié, pour la période du 20 décembre 1895 au 5 janvier 1896, par le mauvais temps qui a régné du 26 au 31 décembre inclus. Les réexportations pour le sud, notamment, sont presque nulles, Or, c’est vers cette région que se font habituellement les réexportations les plus importantes, notamment sur Vatomandry et Mananjary.

Signalons en passant l’importance relative que tend à prendre Andevourante, par suite du transit des militaires.

Absinthe ordinaire, 20 c. pour Marancette, 6 c. pour Andevourante.

Amer Picon, 6 c. pour Andevourante.

Bouchons, 5 sacs pour Angontsy.

Acide sulfurique. – 1 bonbonne pour Angontsy.

Bière et Porter. – 1 c. pour Manahara et 1 c. pour Fénérive.

Allumettes. – 1 fer-blanc pour Fénérive.

Café du pays. – 840 kilos pour Diégo-Suarez.

Carailles. – 20 douzaines pour Marancette.

Clous. – 1 barrique pour Manahara ; 7 barriques pour Sainte-Marie de Madagascar.

Conserves alimentaires. – 10 c. pour Sainte-Marie et 1 c. pour Foulpointe.

Cotonnades écrues, grande largeur (Bélambana). – 2 balles pour Manahara, 2 pour Marancette, 13 pour Angontsy, 1 pour Foulpointe.

Cotonnades écrues américaines (Cabot). – 10 balles pour Marancette et 10 pour Fénérive.

Cotonnades écrues, petite largeur (Kelylambana). – 2 balles pour Marancette.

Dames-jeannes vides. – 36 pour Andevourante.

– 76

Document info
Document views241
Page views241
Page last viewedSat Dec 10 16:48:31 UTC 2016
Pages85
Paragraphs816
Words22237

Comments