X hits on this document

247 views

0 shares

0 downloads

0 comments

78 / 85

Poissons salés. – 2 c. pour Vatomandry et 1 pour Angontsy.

Riz bengale. – 5 balles pour Marancette, 5 pour Vatomandry, 10 pour Foulpointe.

Riz malgache. – 20 ballotins pour Diégo-Suarez, 3.000 k. pour Foulpointe.

Rhum. – 54 barriques pour Manahara, 15 pour Fénérive, 10 pour Angontsy.

Principales exportations.

Bois. – 133 balles de bois d’ébène pesant 8.840 k. par Iraouaddy, 662 balles par le Doune C., 20 balles bois de rose par Pr. Garfield.

Café. – 348 k. par Iraouaddy ; 38 sacs (978 k.) par Djemnah.

La consommation locale absorbe presque toute la production : la qualité étant encore peu appréciée en Europe. Le café se détaille par livre à 1 fr. 30 et 1 fr. 50, et par 50 k. entre 70 et 80 fr.

Caoutchouc. – 10.934 k. par Zanzibar, 12 caisses (poids inconnu) par Zanzibar et Pr. Garfield, 258 k. par Djemnah et 4.727 k. par Lismore C.

Le caoutchouc du Sud obtient de 150 à 200 fr. les 50 k., celui du Nord de 125 à 250 fr. ; mais les transactions sont peu importantes.

Cire. – 582 k. par Iraouaddy et Zanzibar, 9 caisses par President Garfield, 111 k. par Djemnah.

Cet article est rare, la saison étant à ses débuts. Il se vend de 115 à 125 francs les 50 k.

Crin végétal. – 116 balles d’une moyenne de 100 k. Ce produit oscille entre 20 et 22 francs les 50 k.

Copal. – 1.002 k. par Iraouaddy et Doune Castle, 34 caisses de 60 à 75 k. par Zanzibar, 298 k. par Djemnah.

Cet article est fort abondant dans les environs de Tamatave et même dans le Nord, aux environs de la Pointe à Larrée, et de la baie d’Antongil, mais il donne lieu à peu d’affaires. Il se traite

– 78

Document info
Document views247
Page views247
Page last viewedSun Dec 11 10:51:22 UTC 2016
Pages85
Paragraphs816
Words22237

Comments