X hits on this document

174 views

0 shares

0 downloads

0 comments

28 / 55

se donner dans la mort un gage de mu­tuelle assistance. Le corps du Frère François fut donc exhumé du cimetière des Frères où il se trouvait depuis le 22 janvier 1881 et, le 20 mars 1924, ses ossements re­cueillis dans un cercueil furent déposés à la chapelle de l'Hermitage près de ceux du Père Champagnat. Ils restent ainsi côte à côte comme ils l'avaient été au long de leurs jours laborieux.

N'est-ce pas déjà un symbole que, fidèlement unis dans la vie, ces deux promoteurs des Frères Maristes soient fidèlement conjoints dans la mort ? Le maître est couché près du disciple, le disciple dort auprès du maître. Ils veillent l'un sur l'autre et, à la face de Dieu, comme au regard des hommes, rien ne peut les séparer.

Document info
Document views174
Page views176
Page last viewedSat Dec 10 02:33:44 UTC 2016
Pages55
Paragraphs574
Words41963

Comments