X hits on this document

126 views

0 shares

1 downloads

0 comments

31 / 52

Rapport annuel 2006

Les personnes ressources suivantes ont été retenues :

Nom Mbonji

Affiliation

Présentations

Université de Les non-dits de l’ethnographie médicale africaine

Edjenguèlè Yaounde I, Cameroun

La médecine traditionnelle africaine et les apories de la bio-médicalisation Le corps humain comme réceptacle des pathologies et pourvoyeur de remèdes

Yousssou

Université de Profession et statut du guérisseur

Mbargane Yaounde I,

Guisse

Cameroun

Formes traditionnelles de fourniture de santé Fourniture de santé traditionnelle et système national de santé

Kibet Ng’etich

Egerton University, Kenya

Resilience in the Face of Urbanization: Why Peopole Consult Traditional Health Practitioners in Nairobi City, Kenya The Challenges of Professionalisation of Tradi- tional Medicine in Africa Integration of Traditional and Modern Forms of Health Care with Specific Reference to Africa

Aïcha L Kadir

PESSAC, France

La médecine traditionnelle : origines, sens et savoirs au Maroc La cohabitation de la médecine traditionnelle et moderne dans le système de santé au Maroc Itinéraires thérapeutiques, construction des représentations et de l’efficacité dans deux régimes médicaux concurrents

Steven Feierman

University of Payment for Medicine as a Communicative Act Pennsylvania, Therapeutic Pluralism and the Crisis of Medical

USA

Legitimacy: Case Study

Skepticism, Uncertainty, and Individual Variability in Traditional Medicine: A Case Study

Thème de l’Institut sur la gouvernance démocratique : Le parlement dans les transitions démocratiques en Afrique La vague de pressions populaires en faveur de la ré- forme politique qui a balayé toute l’Afrique de la fin des années 1980 jusqu’au milieu des années 1990 a abouti à la restauration du pluralisme électoral dans la plu- part des pays du continent. Ce développement est allé de pair avec l’adoption de cadres constitutionnels qui, au moins nominalement , garantissaient à la législa- ture un rôle important dans la gouvernance. Tout en étant perçue comme l’incarnation de la souveraineté du peuple, la forme, le contenu et le champ particuliers du pouvoir et du mandat législatifs différaient d’un pays à l’autre, de même que la structuration de ses rela- tions avec les branches exécutive et judiciaire du gou- vernement. C’est ce qui explique le but de la présente étude, qui est de réunir des chercheurs de plusieurs disciplines et régions du continent pour se pencher sur les rôles et responsabilités conceptuels, structurels et opérationnels du parlement dans les transitions démo- cratiques en Afrique.

L’Institut a eu lieu à Dakar du 16 août au 7 septembre 2006, sous la direction du Dr Oghenemano Edigheji du Centre for Policy Study, en Afrique du Sud.

Le Comité de sélection qui s’est réuni au CODESRIA le 12 juillet 2006 était composé de :

  • Abdoulaye, Elimane Kane, Université Cheikh Anta

Diop, Sénégal.

  • Babacar Gueye,Université Cheikh Anta Diop,

Sénégal

Le Directeur de l’edition 2006 de l’Institut sur la Gouvernance, Dr. Oghenemano Edigheji, entouré des laureats et quelques membres du personnel du CODESRIA (Jean B. Ouedraogo, Ebrima Sall, Cherif Diarra & Ndeye Gnima Sèye).

31

Document info
Document views126
Page views126
Page last viewedSat Dec 03 04:34:35 UTC 2016
Pages52
Paragraphs2028
Words28087

Comments