X hits on this document

160 views

0 shares

1 downloads

0 comments

39 / 52

recherche d’opportunités pour être présents dans cha- que activité du CODESRIA, le nombre écrasant de de- mandes pour tous les ateliers de rédaction que le Con- seil a organisés en 2006 est la preuve manifeste d’un besoin réel d’aptitudes en rédaction scientifique dans les universités du continent. C’est un besoin pour le- quel le CODESRIA doit définir comment le traiter au mieux. Quel est le moyen le plus économique de traiter la crise de la rédaction scientifique ? Devons-nous pour- suivre les ateliers régionaux selon des critères linguis- tiques qui ciblent au plus 30 participants et sont géné- ralement très coûteux ? Devons-nous opter pour des ateliers nationaux qui ont des chances de former un plus grand nombre de lauréats et à moindre coût, mais qui pourraient pâtir de l’isolement et de l’absence de diversité dans le débat et les expériences ? Ou devons- nous combiner les deux ? Dans des pays comme le Ni- geria, le Kenya, le Cameroun, le Ghana et de plus en plus la République démocratique du Congo, où le Con- seil reçoit régulièrement énormément de demandes pour ses diverses activités (y compris l’atelier d’écriture), et où plusieurs universités existent, il y a un environne- ment suffisamment pluraliste et diversifié pour que le CODESRIA envisage de gérer des ateliers rédaction- nels et méthodologiques nationaux à des coûts aborda- bles. Qui allons-nous cibler : des étudiants de troisième cycle et des membres juniors du corps enseignant qui font leurs études de doctorat, ou des doctorants jeunes ou ,moins jeunes ayant peu d’expérience personnelle de l’édition scientifique, ainsi que la formation de for- mateurs ? Quel est le meilleur moyen d’assurer et d’en- tretenir un pool de personnes ressources dans ce do- maine vital, compte tenu du fait que la rédaction pour la publication scientifique est une aptitude qu’il est dif- ficile pour les experts d’acquérir? Il est possible que nous voulions considérer la possibilité de signer des contrats annuels avec les meilleures personnes ressour- ces et de les répartir entre les différentes institutions qui en ont besoin sur toute l’année. Ce sont là autant de questions et de problèmes à explorer dans l’intérêt des ateliers subséquents.

INITIATIVES STRATÉGIQUES

REVUE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN AFRIQUE (RESA)

Le Conseil a pris l’entière responsabilité éditoriale de la production et la distribution de la RESA, notre publi- cation haut de gamme sur l’enseignement supérieur qui serait un outil de référence pour les chercheurs et les décideurs partout dans le monde. Ainsi, la revue sera gérée dans le cadre des neufs revues scientifiques qui forment actuellement l’écurie de revues scientifi- ques du CODESRIA. Ces trois dernières années, la RESA s’est établie comme une publication respectable, répu- tation que le Conseil est déterminé à entretenir et à con- solider. C’est précisément pour cette raison que la struc- ture de gouvernance éditoriale de la RESA a subi une

Rapport annuel 2006

réorganisation profonde, offrant un comité éditorial consultatif formé de scientifiques et de décideurs de classe internationale engagés envers le développement du domaine de l’enseignement supérieur en Afrique et sur l’Afrique.

Également dans le cadre de la restructuration édito- riale, le CODESRIA a nommé un nouveau Rédacteur en Chef – Adebayo Olukoshi, et trois nouveaux direc- teurs de publication, à savoir : Zeinab Samandi du Cen- tre de recherche sociale et économique de l’Université de Tunis, Yann Lebeau du Centre for Higher Educational Research and Information of the Open University au Royaume-Uni, et Francis Nyamnjoh. Avec son expérience riche et variée, la nouvelle équipe de- vrait aider à piloter les affaires de la revue pour les trois prochaines années en accord avec les ambitions très hautes que le Conseil s’est fixées. L’administration quo- tidienne de la revue et le développement de l’aspect business sont confiés à l’un des rédacteurs les plus ex- périmentés du CODESRIA, Sulaiman Adebowale, qui en sera le Rédacteur en chef. Le CODESRIA a pris la décision, en accord avec son mandat et sa stratégie ins- titutionnels, de gérer la RESA comme un forum indé- pendant, approuvé par les pairs et socialement respon- sable, pour des commentaires et débats sur le monde complexe et en mutation rapide de l’enseignement su- périeur en Afrique.

PLAGIAT

Récemment, le CODESRIA a dû faire face à une affaire de plagiat par David Wasike d’un article du Dr David Keeling intitulé « Latin American Development and the Globalization Imperative: New Directions, Familiar Crises », publié dans le Journal of Latin American Geography, Vol. 3, 2004. L’article de David Wasike, inti- tulé « African Development and the Globalisation Imperative: New Directions, Familiar Crises » présenté à la 10e Assemblée générale du CODESRIA à Kampala en 2002, a été publié sur notre site web et dans l’African Journal of International Affairs, Vol. 4 (1&2), 2001, pp. 176-200. L’enquête que nous avons menée ne laissait aucun doute quant au fait que David Wasike a bel et bien plagié l’article de David Keeling presque mot à mot. Nous avons procédé au retrait de cet article de la circulation et proposé une interdiction à vie de la parti- cipation de David Wasike à toutes les activités du CODESRIA; ce dernier ne s’est pas donné la peine de répondre aux courriels répétés et aux nombreux efforts du CODESRIA pour entrer en contact avec lui sur cette question.

Compte tenu de ce cas et pour réduire au minimum les futurs cas, il a été conçu une politique de plagiat du CODESRIA qui sera portée à la connaissance des mem- bres du Conseil dans la lettre d’information ainsi que des participants aux diverses activités du CODESRIA, et postée sur le site web.

39

Document info
Document views160
Page views160
Page last viewedSat Dec 10 17:09:08 UTC 2016
Pages52
Paragraphs2028
Words28087

Comments