X hits on this document

PDF document

L’Autorité de la concurrence, - page 20 / 48

125 views

0 shares

0 downloads

0 comments

20 / 48

sur un navigateur GPS. En effet, un nombre croissant de consommateurs se servent de leur smartphone comme navigateur GPS, notamment en voiture.

  • 116.

    En tout état de cause, les applications pour smartphones permettant d’informer de la présence des radars sont un service d’apparition récente. Leur inclusion ou leur exclusion d’un marché des bases de données radar ne modifierait pas substantiellement la place des acteurs principaux.

  • 117.

    A ce stade de l’instruction, les bases de données radars à installer sur les navigateurs GPS ainsi que les applications d’avertissement des radars développées pour les smartphones équipés d’une fonctionnalité de navigation GPS sont donc susceptibles de constituer un marché pertinent.

  • 118.

    Le marché géographique est vraisemblablement déterminé par la langue de l’utilisateur. Ainsi, l’entreprise allemande SCDB, qui propose elle aussi des bases de données radar, voit dans la langue une barrière pour promouvoir efficacement son produit sur les forums spécialisés.

    • b)

      La position de Navx sur ce marché

  • 119.

    La position de Navx sur ce marché est estimée à environ 25 à 30 % par la société elle-même. Les données obtenues pendant l’instruction tendent à montrer que cette part de marché est surévaluée. En effet, si les chiffres d’affaires d’AlerteGPS et de Navx étaient comparables sur cette activité en 2008, les recettes d’AlerteGPS ont représenté plus du double de celles de Navx en 2009.

  • 120.

    Par ailleurs, Navx a sous-estimé le chiffre d’affaires de TomTom sur le seul téléchargement des bases de données radars.

  • 121.

    La part de marché de Navx semble plutôt être de l’ordre de 10 %.

  • 122.

    Toutefois, Navx reste un acteur de taille significative, comparable à AlerteGPS, et bien plus présent en France que SCDB par exemple. Le magazine Auto-Plus considère d’ailleurs dans un article de mai 2008 que Navx et Alerte GPS étaient les deux meilleurs sites de bases de données radars (cote 3062). Ce n’est donc pas un acteur négligeable.

      • 2.

        SUR LE MARCHÉ DE LA PUBLICITÉ EN LIGNE LIÉE AUX RECHERCHES ET LA POSITION DE GOOGLE SUR CE MARCHÉ

    • a)

      La délimitation du marché

  • 123.

    L’Autorité de la concurrence a déjà reconnu l’existence d’un marché de la publicité en ligne, distinct des autres supports publicitaires. A ce jour, cette segmentation reste toujours pertinente, même si, dans le futur, on pourrait assister à une convergence entre la publicité télévisuelle et une partie de la publicité sur internet (point 148 de la décision 10-DCC-112), ce qui n’exclut donc pas une segmentation possible du marché de la publicité sur internet évoquée dans la même décision : « La publicité sur Internet est constituée de divers segments (selon le Syndicat de la régie sur Internet, ces principaux segments de la publicité sur Internet sont le search, le display, les annuaires, l‟affiliation, l‟e-mailing, les comparateurs et le

2 Décision du 26 janvier 2010 relative à la prise de contrôle exclusif par le groupe TF1 des sociétés NT1 et Monte-Carlo Participations (groupe AB).

20

Document info
Document views125
Page views128
Page last viewedWed Dec 07 11:19:27 UTC 2016
Pages48
Paragraphs973
Words25193

Comments