X hits on this document

107 views

0 shares

0 downloads

0 comments

34 / 36

l'unité de l'Aquitaine qui reste aujourd'hui la seule région française dépourvue de liaison autoroutière entre sa capitale régionale, Bordeaux, et sa deuxième ville, Pau.

L'ensemble des itinéraires reliant actuellement Bordeaux à Pau posent de redoutables problèmes de sécurité qui se traduisent par d'inacceptables pertes humaines. C'est précisément pour réduire au maximum le nombre d'accidents et sécuriser les déplacements de nos concitoyens que nous avons opté pour le projet de 2x2 voies dénivelées. Il convient par ailleurs de reconnaître que la réduction des temps de parcours sur tout cet axe Nord-Sud Bordeaux / Mont-de-Marsan / Pau est un véritable enjeu d'aménagement du territoire. Cette infrastructure conditionne ainsi le développement économique des différents territoires régionaux et constitue un facteur de cohésion territoriale essentiel pour l'avenir de l'Aquitaine. Notons qui plus est que la suspension de cette initiative obligerait l'État à verser des indemnités très conséquentes au titulaire du contrat de concession.

L'opportunité du projet n'est d'ailleurs pas en cause puisqu'elle a été reconnue par la Déclaration d'Utilité Publique, pas plus que la décision, prise en concertation avec les riverains et les acteurs locaux, de préférer un aménagement autoroutier à la mise en 2x2 voies simples, Cette dernière option, compte tenu des coûts et des financements mobilisables, n'aurait pas pu être réalisée avant quarante années au moins. La concession autoroutière représente en revanche la solution la plus rapide et la plus fiable pour atteindre nos objectifs communs de sécurité et d'unité territoriale.

Elle permet enfin de ne pas transformer l'axe A65/RN134 en corridor international de fret routier. Alors que l'aménagement sur place d'une 2x2 voies gratuite aurait créé un formidable aspirateur à camions – dont l'Aquitaine subit déjà les nuisances tout au long de la nationale 10, l'instauration d'un péage sur la future A65 s'inscrit dans nos objectifs de développement durable.

Ces exigences guident notre démarche depuis le début de ce projet et nous sommes très sensibles aux impacts du projet sur l'équilibre de la faune et de la flore. Nous serons donc tout particulièrement vigilants à ce que les mesures compensatoires proposées par le concessionnaire soient non seulement améliorées, mais apportent des réponses exemplaires aux enjeux environnementaux.

Nous vous demandons solennellement, en conséquence, de mettre tout en oeuvre pour que l'A65 soit réalisée conformément au calendrier prévu, tout en obligeant le concessionnaire à respecter la réalisation des compensations naturelles qui s'imposent ».

Alain ROUSSET, Président du Conseil régional d'Aquitaine, Député de la Gironde

Philippe MADRELLE, Président du Conseil général de la Gironde, Sénateur de la Gironde Henri EMMANUELLI, Président du Conseil. général des Landes, Député des Landes Jean CASTAINGS, Président du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques Jean-Pierre JULLIAN, Président de la Communauté d'Agglomération du Marsan Alain JUPPE, Maire de Bordeaux

Charles VERITE, Maire de Langon

Gabriel BELLOCQ, Maire de Dax

Geneviève DARRIEUSSECQ, Maire de Mont-de-Marsan

Martine LIGNIERES-CASSOU, Maire de Pau, Députée des Pyrénées-Atlantiques Bernard IDUSSAUT, Sénateur de la Gironde

Michèle DELAUNAY, Députée de la Gironde

Marie-Hélène DES ESGAULX, Députée de la Gironde

Martine FAURE, Députée de la Gironde

Jean-Louis CARRERE, Premier Vice-Président du Conseil régional d'Aquitaine, Sénateur des

Document info
Document views107
Page views107
Page last viewedSat Dec 10 15:40:06 UTC 2016
Pages36
Paragraphs1026
Words15547

Comments