X hits on this document

122 views

0 shares

0 downloads

0 comments

8 / 36

terme et ne pas simplement avoir repris le budget exécuté en 2007 pour construire le budget 2008 ni plus ni moins qui sont les propos tenus par l’adjoint au finance.

Donc aujourd’hui nous votons contre parce que budget ne se projette pas dans un avenir lointain, construit se souciant peu des développements durables, se souciant des investissements qui permettront d’économiser de l’argent plus tard se souciant de l’investissement qui permettra de faire rentrer plus d’impôts, par plus d’efficacité, par plus de typologie de l’habitat ; on ne projette pas, c’est un peu dommage, donc on vote contre.

M. LE MAIRE : vous savez M. GAUTHIER, je suis très content que vous ne votiez pas ce budget, vous m’auriez déçu si vous l’aviez voté ou même abstenu, vu les commentaires que vous venez de nous faire sur l’Etat et autres tout le monde s’esbaudie à vous écouter.

Puis vous nous dites qu’il aurait fallu avoir un budget prévisionnel, c’est le budget 2008 que vous avez à voter, ce n’est pas le budget dans 10 ans. Quant aux prospectives, je suis abasourdi, je me demande comment, vu ce que j’ai lu et entendu pendant la période qui a précédé ces élections, vu ce que vous avez proposé, je me demande comment vous auriez fait pour financer toutes les élucubrations que j’ai pu lire.

Vous votez contre, parce que justement, cela montre une fois de plus votre incompréhension totale à gérer un budget. Vous sortez 200 000 € du budget de la culture, qu’est ce que cela vient faire avec le budget de la ville. Si vous n’avez pas compris que lorsque nous allons, je l’espère, passer à la C.D.C. la culture de Langon, le budget va passer à la C.D.C. la dernière année où la mairie va donner le budget de la culture dans sa globalité à la C.D.C. le budget terminal, il faudra quand même le verser à la C.D.C. c’est pour ces raisons que l’on a diminué progressivement le budget de la culture.

M. POMAREL : Je veux répondre à M. GAUTHIER, qui dit de ne pas m’avoir entendu lors de la commission des finances, je n’ai pas le même principe que vous M. GAUTHIER, vous si vous n’avez rien à dire, il faut quand même le faire savoir, c’est votre principe.

M. PLAGNOL : Un commentaire, vu que M. GAUTHIER a mis en cause la commission des finances, nous sommes là aussi pour travailler sur les 6 ans, nous sommes là aussi pour travailler dans les investissements avec la C.D.C.. Beaucoup des plus gros investissements sur la ville de Langon dans les 6 années qui viennent seront faits par la C.D.C.. Moi je suis prêt à faire une commission des finances dans laquelle on vous expliquera exactement à 6 ou 10 ans quelles sont les chances. Vous avez dans vos dossiers ce qui sera fait avec le budget 2008, ce qui a été abandonné, mais qui est prioritaire, au cas où nos recettes seraient supplémentaires. Et enfin sur le plan politique, cela m’est tout à fait égal, il y a un article qui vient de paraître quand l’Etat tire à boulets rouges sur les collectivités locales, dont l’INSEE se porte au secours des collectivités c’est M. WURTH qui conclut cet article, sa phrase s’adressant à l’administration centrale qui commande « Messieurs de l’administration centrale l’argent est à trouver ailleurs qu’au sein des collectivités locales » c’est lui qui l’écrit et cela date de deux jours.

M. LE MAIRE : il me semble avoir entendu tout à l’heure que vous avez tenu des propos sur le fait que nous n’avions pas suffisamment investi dans les entreprises et que l’on ne s’était pas occupé suffisamment de l’économie, c’est un peu paradoxal puisque nous avons vendu fin décembre la dernière parcelle de terrain sur la Z.I. la châtaigneraie, c’est peut être quand même que nous avons investi dans l’économie, voilà ce que je voulais vous dire.

Document info
Document views122
Page views122
Page last viewedThu Jan 19 19:44:33 UTC 2017
Pages36
Paragraphs1026
Words15547

Comments