X hits on this document

128 views

0 shares

0 downloads

0 comments

41 / 44

- ? -

INTERVENTION DE MONSIEUR DANIEL BOUCHON

AU NOM DE SAINTE GENEVIEVE AVANT TOUT

(Séance du Conseil Municipal du 21 mars 2006)

Mesdames, Messieurs, cher-e-s collègues,

Nous allons donc nous prononcer sur l’acte majeur de l’action municipale pour l’année 2006 à savoir, le vote du budget. Je ne vais pas reprendre dans le détail cette proposition présentée par le maire, il n’est de secret pour personne qu’elle a fait l’objet de nombreuses discussions au sein du groupe de la majorité Sainte Geneviève Avant Tout.

Aussi je m’attacherais plus à quelques aspects concernant l’environnement politique et financier auquel toutes les collectivités territoriales sont aujourd’hui confrontées.

Nous subissons aujourd’hui la continuation des transferts de charges de certaines fonctions régaliennes de l’Etat sur les collectivités territoriales, conduisant vers une privatisation rampante de certains services pour les faire rentrer dans le champ de la concurrence. La DDE ne propose-t-elle pas aujourd’hui de répondre à certains appels d’offre sur des marchés de sa compétence ?

L’obligation de pratiquer pour les collectivités territoriales une politique d’amortissements en tous points conforme à n’importe quelle société de droit privé conduira tôt ou tard à une diminution drastique pour ne pas dire une suppression pure et simple des subventions de la part de l’Etat.

Pourtant, malgré ces perspectives peu encourageantes, il nous faut trouver des solutions pour maintenir un niveau de service public de haute qualité tout en ayant constamment à l’esprit que nous sommes une ville dont le revenu fiscal par foyer est plutôt bas par rapport aux autres communes de même importance, avec en plus  un espace pratiquement complètement urbanisé et pour rappel la plus importante voirie du département.

Voici donc un budget qui dégage une Marge brute d’autofinancement d’un peu plus de 8 % d’épargne brute ce qui nous permet, comme il est écrit dans le rapport « de maîtriser notre endettement et de maintenir les dépenses d’équipement à un niveau soutenu ».

Pour cela il nous est nécessaire d’augmenter légèrement la taxe d’habitation (+3%) et la taxe foncière (+5%) ce qui ne nous transporte pas de joie, mais dans le contexte actuel, il n’est malheureusement pas possible de faire autrement. Comme le dit Pierre Champion : Sainte Geneviève n’est pas une île et nous sommes soumis aux mêmes contraintes que les autres. Fort heureusement une politique de gestion rigoureuse et d’économies substantielles, ainsi que les versements en provenance de la Communauté d’Agglomération qui, grâce à la pugnacité de son Président se maintiendront à un bon niveau, vont nous permettre cette année de mettre en œuvre un programme d’investissements remarquable.

Vous me permettrez juste une petite parenthèse pour faire remarquer qu’indépendamment des dotations versées par la Communauté d’Agglomération, cette dernière nous aide indirectement par le fait  que contrairement à bon nombre d’intercommunalités, elle ne lève pas d’impôt direct conformément à l’engagement de son président.

Document info
Document views128
Page views128
Page last viewedSat Dec 10 18:54:33 UTC 2016
Pages44
Paragraphs974
Words11097

Comments