X hits on this document

88 views

0 shares

0 downloads

0 comments

13 / 37

Martin Geoffroy, “Pour une typologie du nouvel âge” (1999)13

mouvement du nouvel âge est polycentrique, car il peut changer selon les situations. Il en est ainsi parce qu'il y a un manque de consensus sur les buts du mouvement et sur les moyens de les atteindre et que personne ne peut recenser ni exercer une emprise sur tous les adeptes. Aucune personne ne peut prendre des décisions au nom d'une majorité d'adeptes. Aucun individu n'exerce de pouvoir régulateur sur le mouvement, parce qu'il n'y a pas de porte-parole unique ou officiel qui pourrait dire qui appartient au mouvement et qui n'en fait pas partie. Selon York, le polycentrisme est une force pour le NA, puisqu'il permet à la structure organisationnelle de s'adapter constamment aux changements sociaux et parfois d'innover par rapport aux normes établies. Cependant, une organisation segmentée et non centralisée comporte plusieurs cellules organisationnelles sur lesquelles il est difficile d'exercer une surveillance ou une influence. La segmentation ici découlerait de plusieurs facteurs de la croyance dans le pouvoir personnel de l'individu, des séparations sociales préexistantes, d'un sens de la compétition personnelle et des différences idéologiques entre les adeptes.

York parle d'un « mouvement holistique » qui comprendrait le nouvel âge, le néopaganisme, l'écologie, le féminisme, les groupes mystico-religieux orientaux et le mouvement du potentiel humain (MPH). On retrouverait dans ce « mouvement holistique » des aspects « sociaux » (Ferguson, Spangler, Ram Dass), occultes (Maclaine, Montgomery, Arguelles, Cayce, Bailey), spirituels (Trungpa Rinpoche, Maharishi Yogi) et de guérison. Pour la construction de ma typologie, je me suis partiellement inspiré de celle de York, résumée plus haut, mais que j'ai modifiée de façon à tenir compte des caractères propres au mouvement du NA.

III.

Pour une typologie du nouvel âge

Retour à la table des matières

La compréhension de la problématique du NA appelle d'abord la construction d'une typologie propre à ce phénomène, et c'est essentiellement l'objet de ma démarche. Mes recherches m'ont permis de dégager quatre grandes dimensions du mouvement du NA : sociale, culturelle, ésotéro-occultiste et biopsychologique. Ces quatre dimensions se subdivisent en sous-dimensions (voir la figure 1). L'objectif de cette typologie n'est pas de classer des individus dans une dimension

Document info
Document views88
Page views88
Page last viewedWed Dec 07 15:06:51 UTC 2016
Pages37
Paragraphs314
Words12085

Comments