X hits on this document

Word document

Le procès verbal du précédent conseil est adopté à l’unanim... - page 1 / 4

9 views

0 shares

0 downloads

0 comments

1 / 4

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

du 14 décembre 2010

L’An deux mil dix, le 14 décembre à 20 H 00, le Conseil Municipal légalement convoqué s’est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur YVER Claude, Maire.

Etaient présents : MM. YVER, M. CAILLOUE, Mme LECHEVALLIER, M. LE COCQ,

Mme PELTA, M. BOCHER, MM. MARTIN, Mme BATTEUR, MM.  ROUZIC, LEGRAND,

MM. LETELLIER, GODEFROY,  LHOPITAL, BELLET

Absents excusés : M. PANHALEUX

Absent non excusé : M. KRAUS

Présents : 14          Votants : 14

Le procès verbal du précédent conseil est adopté à l’unanimité.

I.

AMENAGEMENT PLACE DES COMMERCES

M. YVER  passe la parole à Mme LECHEVALLIER qui rappelle les différentes demandes. La Commune a rencontré Monsieur l’Architecte des Bâtiments de France sur place qui a conclu que la maison sur le terrain place des commerces en elle-même n’avait pas d’impact sur le site de la pierre Tourneresse. Le bâtiment peut être inclus dans le projet d’aménagement mais ce n’est pas une obligation. Le projet doit surtout prendre en compte l’environnement et la circulation piétonne. Un second rendez-vous était organisé avec l’architecte du CAUE, M. LEGUILLON qui nous avait déjà aidés à démarrer le projet de la salle socio éducative.  Le CAUE (Conseil d’Architecture et de l’Environnement du Calvados) apporte une aide technique aux communes. Dans un premier temps, M. LEGUILLON a pris connaissance des esquisses réalisées par les conseillers puis a pris connaissance du site à aménager dans sa globalité. Il est important de prendre en compte un espace modulable afin de s’adapter aux diverses demandes. M. LEGUILLON a proposé à la commune de rencontrer Parthélios, organisme habitué à réaliser des aménagements de centre de village. Mme LECHEVALLIER rappelle qu’il n’est pas question pour la commune de porter ce projet seule. C’est pourquoi une rencontre avec le Notaire de la commune a permis de savoir ce qu’il était possible de faire comme partenariat soit avec un organisme public, soit un organisme privé. Un rendez-vous est également programmé avec les responsables de la société FONCIM afin de leur soumettre le projet. Le Conseil Municipal doit réfléchir à ce qu’il souhaite. De leur côté, les organismes contactés ainsi que le CAUE réfléchissent à des propositions qui seront discutées en Conseil.

1

Document info
Document views9
Page views9
Page last viewedSun Dec 04 19:39:55 UTC 2016
Pages4
Paragraphs80
Words2004

Comments