X hits on this document

163 views

0 shares

0 downloads

0 comments

14 / 40

de SSP constitué de relais qui font des activités sur les différentes composantes de la SR. Les contraintes se situent au niveau des aptitudes à communiquer pour changer les comportements. Il faut faire la vraie communication, à savoir prendre dans la communauté des personnes devant conduire les changements au sein de cette même communauté.

L’exemple de l’utilisation des matronnes dans le cadre de la lutte contre l’excision devrait aussi inspirer les responsables du programme de SAA. Ces accoucheuses traditionnelles formées constituent de bons relais pour cette stratégie. En profitant des cas patents dans la communauté, on peut rallier ses membres.

Le counseling à l’endroit des femmes venues en consultation et de leurs accompagnants devrait pouvoir mobiliser la communauté.

Une porte d’entrée est aussi constituée par les canaux traditionnels comme les artistes, griots et organisations traditionnelles telles que les SERE (regroupement de personnes de même génération qui font tout ensemble dans la joie comme dans le malheur) pour parler des complications liées à l’avortement. Il faut aussi éduquer les populations aux préceptes religieux.

Selon un interlocuteur, l’outil COPE communautaire et l’implication des hommes dans le programme SR peuvent aider dans la mobilisation des communautés.

b.

Le statut des normes et protocoles SAA :

Des normes et protocoles relatifs aux SAA existent en Guinée. Un processus démarré par l’évaluation des besoins, la formation des prestataires, etc… a abouti à ces documents. Initialement, il a été fait allusion aux SAA de manière succinte dans les normes et protocoles SR. Par la suite, il y a eu l’élaboration de normes et protocoles spécifiques aux SAA. L’intégration de ce nouveau document dans les normes et protocoles relatifs à la SR se fera à l’occasion de la révision de ce dernier. . Les normes sont claires et explicites.

c.

Les autres contraintes de politiques et programmes :

Les barrières à l’expansion des SAA de qualité peuvent être exprimées en terme de manque de ressources humaines, matérielles et financières.

Les contraintes relatives à la logistique et aux ressources humaines militent en faveur d’une implication des ONG dans le processus de développement des SAA.

Un intervenant souligne que les contraintes sont d’ordre juridique. Selon lui, il faut adopter une loi explicite sur la question des SAA. Il n’y a pas d’obstacles tels que le manque d’engagement politique des décideurs.. Il faut surtout faire en sorte que les leaders d’opinion en parlent.

Pour ce qui est de la formation, elle est encore insuffisante. Pour résoudre ce problème, il faut introduire les SAA dans l’enseignement de base. Il faut aller au delà du noyau dur formé par PIEGO en ce qui concerne la formation. Au niveau de la périphérie, il n’y a pas les compétences requises. Même au niveau urbain, il est nécessaire de former le personnel et le redéployer car il y en a une pléthore dans cette zone. Il y a aussi les mutations intempestives de personnels qui peuvent paralyser le programme, si les concernés ayant suivi la formation SAA sont déplacés vers des localités où le plateau technique pour ces service n’existe pas. Il a été déploré la fermeture de l’Ecole des sages-femmes depuis une décennie, vu le rôle que peuvent jouer ces dernières dans la stratégie

Document info
Document views163
Page views164
Page last viewedThu Dec 08 10:58:44 UTC 2016
Pages40
Paragraphs773
Words15270

Comments