X hits on this document

732 views

0 shares

0 downloads

0 comments

125 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)125

respect de la règle, il est nécessaire que les gens soient intégrés à des groupes normatifs, c'est-à-dire à des collectivités constituées de personnes qui sachent réagir devant une transgression.

L'intégration ou, si on préfère, l'attachement au groupe, permet de tabler sur les relations de dépendance qui se nouent entre les membres d'un groupe : besoins d'acceptation, d'aide, d'approbation, d'estime. À ce titre, elle fournit à l'individu la motivation à tenir compte des attentes morales d'autrui.

Or, l'intégration est affaire de degré. Plus un individu est intégré à son groupe, plus il aura à perdre si ses pairs apprennent qu'il a commis une faute grave. Il risque de perdre la considération dont il jouit ; à la limite, il risque d'être expulsé et de perdre tous les avantages dont il profitait du fait de sa participation à la vie de groupe. Voilà pourquoi Homans (1950, p. 287) affirmait que plus le statut du membre d'un groupe est élevé, plus il sera motivé à en respecter les normes : il a trop à perdre pour les violer. On se conforme d'autant plus que la mise - en termes d'amitié, de prestige et de succès - que l'on risque de perdre à cause d'un seul délit est forte 30. On comprend alors pourquoi les adolescents malheureux dans leur milieu familial et scolaire se laissent souvent glisser sur la pente du crime : ils n'ont pas grand-chose à perdre à heurter les attentes de gens avec qui ils ont cessé d'entretenir des relations satisfaisantes.

Mais un paradoxe se laisse ici deviner. Nous respectons la loi pour préserver notre statut social. Cependant, s'il nous arrive de céder à la tentation et que cela se sache, notre statut s'en ressentira avec, pour résultat, qu'à la prochaine occasion notre motivation à résister à la tentation sera moins forte : nous avons un peu moins à perdre. Ne risquons-nous pas alors d'entrer dans un cercle vicieux qui, de délits en dégradations, nous fera perdre tout prestige et, partant, toute raison de respecter la loi ?

30 C'est dans le sens d'une expression quelque peu obscure utilisée par des auteurs comme TOBY (1957) et HIRSCHI (1969) : Stake in conformity, qu'on peut traduire par « enjeu de la conformité ».

Document info
Document views732
Page views732
Page last viewedSun Dec 04 10:38:00 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments