X hits on this document

746 views

0 shares

0 downloads

0 comments

149 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)149

Deuxième partie : La morale

Chapitre 10

LA FONCTION MORALE DU SYSTÈME PÉNAL

Dénoncer le crime

Retour à la table des matières

Jusqu'ici l'analyse a confiné le phénomène moral à la sphère de l'éducation et des relations interpersonnelles. Le rôle du système pénal dans l'acquisition et la préservation des inhibitions morales a été passé sous silence. Il reste à combler cette lacune. Les idées qui viennent d'être développées ont-elles une pertinence quelconque pour ceux qui s'intéressent aux mesures pénales ? Une réponse positive ne doit pas être exclue. Il se trouve, en effet, des auteurs, et non les moindres, qui sont convaincus que le droit pénal a un rôle essentiellement moral. Durkheim fut l'un d'eux. Il croyait que les peines prononcées par les tribunaux ont des fonctions identiques aux peines auxquelles on a recours dans l'éducation morale. Selon lui, le crime sème le trouble dans la conscience collective et nécessite une réaction destinée à remédier à ce désordre. De ce point de vue, la peine ne s'adresse pas d'abord au coupable, mais aux honnêtes gens qui risquent d'être envahis par le doute au spectacle d'un crime impuni. La fonction essentielle de la peine serait donc de réaffirmer l'autorité de la règle violée dans le but de préserver les convictions morales du groupe. La

Document info
Document views746
Page views746
Page last viewedSun Dec 04 17:46:43 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments