X hits on this document

907 views

0 shares

0 downloads

0 comments

154 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)154

ont.

On peut penser que, au-delà d'un certain volume de crimes impunis, les motivations morales et rationnelles à respecter la loi tombent d'elles-mêmes. Le système pénal peut donc contribuer à préserver la morale et la justice en limitant et en neutralisant l'influence corrosive de l'exemple des crimes réussis.

Le système pénal et la morale se supportent mutuellement

Il existe d'autres rapports entre la morale et le système pénal. En effet, la morale amplifie le caractère intimidant du système pénal et celui-ci, à son tour, permet à la réprobation morale de s'exercer.

Lors d'un sondage réalisé il y a quelques années pour le gouvernement britannique, on demanda à des jeunes gens de 15 à 21 ans d'indiquer l'importance qu'ils attachaient à différentes conséquences possibles d'une arrestation. Le tableau qui suit montre les résultats obtenus :

Importance attachée à diverses conséquences d'une arrestation éventuelle : pourcentage de répondants qui placent en premier lieu une des conséquences mentionnées.

Ce que ma famille en penserait49%

Le risque de perdre mon emploi22%

La publicité et la honte de devoir aller en cour12%

La peine que je risquerais d'encourir10%

Ce que mon amie en penserait6%

(Willocock et Stokes (1963) in Zimring et Hawkins, 1973, p. 192.)

Il ressort de ces chiffres que les conséquences les plus effrayantes d'une arrestation hypothétique se situent sur le plan de la famille, du travail, du milieu social. Ces garçons ont d'abord peur d'être

Document info
Document views907
Page views907
Page last viewedFri Dec 09 12:15:55 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments