X hits on this document

733 views

0 shares

0 downloads

0 comments

17 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)17

INTRODUCTION

La tentation

Retour à la table des matières

On a tendance à oublier que le crime peut être un moyen facile de promouvoir ses intérêts et d'assouvir ses passions. Les raisons de voler ne manquent pas. Pourquoi ne pas arrondir ses fins de mois par quelques escroqueries lucratives ? Pourquoi ne pas s'emparer de l'objet que l'on ne peut se payer ? Pourquoi ne pas s'enrichir au détriment d'autrui ? Il y a peu de voleurs comparativement au nombre de personnes à court d'argent. Et les raisons de ne pas se laisser tenter par la violence ne sont pas tellement plus rares. Il serait bien commode de supprimer ce rival qui me cause préjudice, ce patron qui me persécute, ce collègue qui ne rate pas une occasion de me calomnier, ce voisin qui s'ingénie à me rendre la vie impossible. Et qu'il serait doux de me venger de cet individu qui m'a humilié publiquement ! Là encore, il y a bien peu de meurtriers quand on pense à tous ces conflits et à toutes ces haines.

Et la délinquance juvénile banale - vol, vandalisme, agression - procure aux adolescents qui s'y livrent des sensations dont l'attrait ne doit pas être sous-estimé, lui non plus. On ne se rend pas compte à quel point cela peut être excitant et amusant de voler une automobile ou de s'introduire subrepticement dans une résidence pour y prendre toutes sortes d'objets précieux ou utiles.

Document info
Document views733
Page views733
Page last viewedSun Dec 04 10:59:30 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments