X hits on this document

1077 views

0 shares

0 downloads

0 comments

180 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)180

mêmes et ensuite, parce que, à Chicago comme ailleurs, les juges et leurs collaborateurs ont tendance à envoyer en institution les plus « mauvais risques » et à réserver la probation et les mesures peu contraignantes pour les cas dont le pronostic n'est pas trop sombre. Dans ces conditions, on aurait pu s'attendre à ce que les placements institutionnels produisent des résultats moins bons que les autres mesures. Or, c'est le contraire qui se produit. Les institutions et, à un degré moindre, les foyers de groupe suscitent plus d'améliorations que les autres interventions malgré le fait qu'ils reçoivent les sujets les plus enracinés dans la délinquance.

Murray et Cox ont été les seuls auteurs à comparer systématiquement des mesures pénales se différenciant selon leur degré de contrainte par la méthode avant-après. Cependant, leurs résultats rejoignent sensiblement ceux qu'avaient déjà obtenus Empey et Lubeck (1971) qui avaient constaté que le séjour en institution ainsi qu'un placement dans un foyer de groupe à fort encadrement produisaient une baisse de l'ordre de 70% de la délinquance par rapport au niveau antérieur. Par contre, Empey et Erickson (1972) présentent des résultats qui ne vont pas dans ce sens. Ces chercheurs devaient constater en effet que trois mesures, la probation, une forme de thérapie de groupe très intensive et le placement en institution, devaient produire des baisses de la délinquance sensiblement équivalentes.

2. La désinstitutionnalisation au Massachusetts

Il se trouve une autre indication en faveur de la thèse selon laquelle plus les interventions sont contraignantes, plus elles font baisser la récidive, et elle nous vient de chercheurs qui ne s'attendaient pas, bien au contraire, à obtenir ce résultat.

Le vaste mouvement de désinstitutionnalisation du Massachusetts est bien connu. En 1971, Jérome Miller, le responsable des services pour jeunes délinquants, décida de fermer toutes les institutions pour jeunes délinquants de l'État, lesquelles avaient été critiquées depuis des années pour leurs méthodes répressives et pour leurs caractéristiques carcérales. Tout le réseau des services pour

Document info
Document views1077
Page views1077
Page last viewedWed Jan 18 07:14:14 UTC 2017
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments