X hits on this document

976 views

0 shares

0 downloads

0 comments

21 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)21

social ». On entend par là l'ensemble des moyens par lesquels les membres d'une société s'imposent la conformité nécessaire à la vie en commun 3. Cette définition est un peu trop englobante pour les fins qui sont ici poursuivies. Si on accepte de se restreindre au phénomène criminel, la définition la plus indiquée serait celle-là. Par contrôle social, on désigne l'ensemble des moyens spécifiquement utilisés par les hommes pour empêcher ou limiter le crime.

Le contrôle social s'exerce quand, au moment de violer une loi un individu rencontre une résistance d'origine sociale qui l'empêche d'agir ou, au moins, le fait hésiter.

Depuis Durkheim, les sociologues ont souvent eu tendance à penser que le contrôle social se ramène à l'emprise de la société sur ses membres. Cette conception présente, à mes yeux, l'inconvénient d'opposer trop catégoriquement individu et société. Je me rallierai plutôt à la conception de Crozier qui insiste sur le fait que les hommes « s'imposent à eux-mêmes »la conformité. Dans cette hypothèse, la clef du contrôle social devrait se trouver d'abord dans l'individu et, ensuite, dans le jeu de l'interaction entre les membres d'un même groupe. La soumission aux lois s'expliquerait alors par les motivations que les individus développent au cours de leurs relations avec autrui. En dernière analyse, le contrôle social reposerait donc, non sur l'influence du groupe sur ses membres, mais sur une structuration des relations interpersonnelles telle que la conformité y devienne profitable ou valorisante pour ceux qui y sont impliqués.

Une typologie du contrôle social

Un des plus sérieux obstacles à l'étude systématique du contrôle social tient au fait qu'on n'a pas su mettre de l'ordre dans la diversité de ses manifestations. On ne trouve pas de typologie qui aille au-

3 Par contrôle social, CROZIER (1980) entend « tous les moyens grâce auxquels une société, un ensemble social ou plutôt les hommes qui les composent en tant qu'ensemble collectif structuré réussissent à s'imposer à eux-mêmes le maintien d'un minimum de conformité et de comptabilité dans leurs conduites » (p. 41). Le ter-me « contrôle social » est un anglicisme encore largement répandu chez les sociologues de langue française bien que certains d'entre eux aient proposé de lui substituer l'expression « régulation sociale ».

Document info
Document views976
Page views976
Page last viewedSun Dec 11 10:06:35 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments