X hits on this document

984 views

0 shares

0 downloads

0 comments

235 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)235

pression.

Si la vie peut être endurable en milieu carcéral, elle devient presque agréable dans certaines institutions pour jeunes délinquants où les éducateurs ont réussi à créer un climat qui se compare avantageusement à celui qu'on trouve dans bien des internats de l'enseignement privé qui hébergent des collégiens. Ces institutions fonctionnent généralement selon le modèle pavillonnaire, notamment au Québec : de petits groupes (entre 8 et 20) de pensionnaires ont leurs propres quartiers et y mènent une vie relativement détendue sous la gouverne bienveillante de quelques éducateurs. Ceux-ci sont souvent assez nombreux, compétents et dévoués pour garder sous contrôle la violence et l'exploitation. Ils réussissent aussi à traverser la barrière de méfiance qui, au départ, les séparait des délinquants et ils établissent avec leurs protégés des rapports ouverts et amicaux. Au Québec, où nous avons mené des recherches systématiques sur la qualité de la vie dans quelques institutions pour jeunes délinquants, nous avons constaté que les relations entre les pensionnaires et les éducateurs ainsi que celles qui se développent entre les jeunes sont remarquablement positives (Cusson, 1974 A ; Cusson et Le Blanc, 1980).

Dans ces établissements, l'ennui ne disparaît pas nécessairement, mais il est maintenu à un niveau tolérable grâce à l'organisation de multiples activités sportives et culturelles : baseball, natation, hockey, handball, badmington, gymnastique, billard, quilles, théâtre, poterie, photographie, cinéma, etc.

L'art de vivre en prison

Aussi est-il possible de mener une vie pas trop désagréable, dans certains établissements correctionnels... Encore faut-il savoir s'y adapter. Sur ce plan, les individus varient considérablement. Certains réussiront à s'accommoder du pire pénitencier, d'autres seront malheureux dans la meilleure institution. Pour s'aménager une vie supportable dans la prison la plus insupportable, quelques conditions doivent être réunies : la force physique et le courage pour tenir en échec les voleurs et les agresseurs, l'expérience et

Document info
Document views984
Page views984
Page last viewedSun Dec 11 14:06:28 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments