X hits on this document

700 views

0 shares

0 downloads

0 comments

243 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)243

« J'enlevai mon gant et frottai ma médaille dans l'espoir que ce sentiment bizarre s'effacerait. Mais ce fut peine perdue. Je remis en marche et laissai tourner le moteur, puis nous quittâmes l'auto pour traverser la rue » (Caron, 1978, p. 65).

Le goût du risque

Les crimes lâches et crapuleux, comme l'attaque à plusieurs contre des vieillards sans défense, nous portent à croire que les malfaiteurs ne sont pas braves. Il n'en reste pas moins que ces hommes acceptent de prendre des risques considérables. Les réactions imprévisibles des victimes et l'intervention toujours possible de la police font du vol et de l'agression des activités fort dangereuses. Pour s'y livrer régulièrement, il faut posséder cette force devant le danger qu'on appelle le courage ou, si on préfère, la témérité. Ce trait s'observe d'ailleurs très tôt chez les jeunes délinquants. Dès l'école primaire, ils se distinguent de leurs camarades par leur audace et leur esprit d'aventure (West et Farrington, 1973). Il semble bien que les délinquants aient le goût du risque. Ce trait s'enracine dans un besoin d'action, de stimulation et de stress qui les conduit à rechercher les sensations fortes (Cusson, 1981, chap. 8). Le crime les attire quelquefois, non malgré le risque, mais à cause de celui-ci. Ils recherchent les activités dangereuses et ils se laissent griser par le danger. Non pas qu'ils aiment être punis, mais ils aiment risquer de l'être.

L'action rationnelle contre la peur

La peur peut pousser le criminel à prendre des mesures pour faire baisser les risques objectifs de la peine.

Il pourra d'abord n'agir que si le danger n'est pas trop grand. Au-delà d'un certain degré de risque, il refusera l'aventure. Ce seuil du danger variera selon les individus 63. Certains accepteront de risquer des peines relativement courtes, ils se confineront alors dans des

63 Et, probablement, selon les moments : quand le délinquant vient de sortir de prison, il accepte moins facilement le danger.

Document info
Document views700
Page views700
Page last viewedSat Dec 03 13:02:51 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments