X hits on this document

909 views

0 shares

0 downloads

0 comments

244 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)244

délits du type cambriolage. D'autres seront prêts à encourir des années de prison, ceux-là pourront alors « monter » jusqu'au hold-up. La probabilité d'être arrêté doit aussi être considérée. Elle conduira le malfaiteur à être plus ou moins sélectif dans le choix de ses cibles. Il est probable que la quantité de risques acceptés variera directement avec le profit escompté. On sera prêt à risquer gros pour un butin de dix mille dollars, non pour cinq cents.

On peut penser que la lutte contre la peur commence avec le choix d'un crime qui comporte un niveau de risque acceptable. Vraisemblablement, la productivité délictueuse d'un individu variera directement avec son acceptation des risques.

Le récidiviste déterminé à échapper aux conséquences de ses forfaits préparera avec soin ses expéditions ; il prendra diverses précautions qui feront baisser la probabilité objective de l'appréhension. Pour ce faire, il recueillera toutes les informations qui lui permettront d'agir vite, au bon moment et au bon endroit. (Où est l'argent ? Comment sont disposés les lieux ? Quand les patrouilles de police passent-elles ? Quel est le meilleur itinéraire de fuite ? etc.). Il planifiera les opérations (Qui fait quoi, quand, comment ?). Il se procurera l'équipement (armes, automobile, outils, masques, déguisement). Toutes ces mesures rendent l'exécution du crime plus sûre, plus rapide, plus efficace et minimisent les risques.

La faiblesse

« Une certaine forme de compétence sociale consiste bien à apprendre à se faire un chemin ou à faire son chemin en évitant la sanction ou à en atténuer les effets » (Selosse, 1978, p. 240).

Mais si le criminel d'habitude pousse à sa limite la logique de l'action rationnelle pour éviter la sanction, il découvrira que la seule solution parfaitement fiable pour l'éviter, ce n'est ni de choisir des cibles sûres, ni de préparer minutieusement ses coups, ce sera de cesser de voler et d'agresser les gens. Pourquoi ne va-t-il pas jusque-là ? Vraisemblablement parce qu'il en est incapable.

Document info
Document views909
Page views909
Page last viewedFri Dec 09 13:52:47 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments