X hits on this document

1051 views

0 shares

0 downloads

0 comments

275 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)275

et qui émerge des relations réciproques entre les enfants. Dans cette morale, la règle n'est ni imposée d'en haut, ni immuable, mais elle est le résultat de négociations entre partenaires désireux de coopérer, qui réussissent à s'entendre sur une convention, quitte à la changer à la suite d'une nouvelle négociation.

Il est loisible de critiquer Piaget sur plusieurs points plus ou moins importants mais, pour l'essentiel, il avait raison : le conformisme social ne peut rendre compte de la totalité du respect des règles et une explication complémentaire doit être trouvée dans le coopération entre individus autonomes et égaux.

Si nous nous refusons à réduire l'homme à sa dimension d'être dépendant, il faut s'attaquer à une autre question, difficile mais essentielle : Pourquoi, à l'origine, le vol et la violence ont-ils été interdits ? Si la morale et les lois existent, c'est qu'il s'est trouvé, et qu'il se trouve encore, des gens qui font reposer leurs principes sur autre chose que sur un argument d'autorité. L'obéissance aveugle peut rendre compte de la conformité de certains individus mais, à l'échelle de toute la société, elle devient un principe d'explication radicalement limité. Car elle ne dit rien de la motivation qui est à l'origine de la morale et du droit pénal. La question : Qui contrôle ceux qui nous contrôlent ? est aussi pertinente que la question : Qui garde nos gardiens ? Toutes ces femmes et tous ces hommes qui, d'abord, respectent la loi, ensuite, la font respecter et, enfin, exigent que l'État la sanctionne agissent ainsi parce qu'ils sont animés d'une motivation qui, en dernière analyse, ne découle ni du conformisme moral ni de la peur. Quelle est-elle ? Pourquoi tant de gens sont-ils convaincus que le crime doit être tenu en échec ?

La réponse à cette question devrait être cherchée dans le contenu même des lois. Jusqu'à maintenant, ma démarche a porté exclusivement sur les mécanismes de la conformité. Cela nous a permis de comprendre comment il se fait que les individus se soumettent à une loi, n'importe laquelle. Il reste à réfléchir sur le sens des lois prohibant le vol et la violence afin de découvrir ce qu'on pourrait appeler la motivation originelle du respect des règles.

Document info
Document views1051
Page views1051
Page last viewedTue Jan 17 15:30:40 UTC 2017
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments