X hits on this document

873 views

0 shares

0 downloads

0 comments

302 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)302

solution parfaitement rationnelle. Les hommes s'abstiennent de voler parce que, entre autres raisons, ils ont substitué la rationalité à long terme de l'échange à celle, à plus court terme, de l'appropriation. Le respect de la loi est donc motivé par un égoïsme éclairé. L'échangiste est un être dont l'intérêt est de se soucier de l'intérêt d'autrui, de peur que ne cesse une relation profitable.

La prohibition du vol n'est, en dernière analyse, que le versant négatif de la règle de réciprocité qui prescrit de rendre le bien pour le bien. En même temps que le vol est réprimé, une solution de rechange est proposée. Il devient alors possible d'acquérir le bien d'autrui à la condition d'offrir une contrepartie acceptable. Malinowski (1934, p. xxvii) avait beaucoup insisté sur cette dimension positive du respect des lois. On évite de voler non seulement par crainte des punitions, mais aussi parce qu'on veut profiter, d'abord, des services obtenus grâce à l'échange et, ensuite, du climat d'amitié et de confiance qui en résulte.

L'autorégulation

Le terme « autorégulation » désigne ici les mécanismes de contrôle social qui s'inscrivent dans la logique même des rapports entre les individus. Il s'agit de processus grâce auxquels certaines conduites sont suscitées et d'autres tenues en échec sans autres interventions que celles des acteurs engagés dans la relation. Dans le cas des rapports de -réciprocité, l'autorégulation se réalise par une série de réactions spontanées d'un partenaire, lesquelles incitent l'autre à respecter l'équilibre des prestations et, par le fait même, à réprimer toute tentative de prendre sans rendre l'équivalent en retour. De cette manière, sont empêchées toutes les conduites qui s'apparentent à l'exploitation, à la fraude, à la malhonnêteté ou à l'appropriation, pour tout dire, tout ce qui, de près ou de loin, ressemble au vol.

L'autorégulation réciproque est d'abord fondée sur la volonté du partenaire insatisfait de défendre ce qu'il juge être son droit, Toute violation à la règle de réciprocité - le vol n'étant que le cas le plus patent -- déclenche chez la personne lésée des réactions qui obéissent à la logique de la justice commutative et qui viseront à restaurer

Document info
Document views873
Page views873
Page last viewedThu Dec 08 12:31:11 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments