X hits on this document

684 views

0 shares

0 downloads

0 comments

304 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)304

réparé » (Echkhoff, 1974, p. 141). Cette obligation de restaurer l'équilibre par une mesure visant à annuler ou à compenser un dommage, découle en droite ligne de la notion de réciprocité. Elle est un impératif essentiel de la vie sociale et constitue le fondement de la responsabilité civile si bien définie par le Code civil français : « Tout fait de l'homme qui cause à autrui un dommage oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer » (art. 1382).

La revendication n'a de chance d'aboutir que si le délinquant fait preuve de bonne volonté. De fait, il lui arrivera, contraint par la rigoureuse logique de la réciprocité, d'admettre qu'il est dans son tort et qu'il doit réparer. Par exemple, il pourra prendre conscience qu'il vient de faire à un autre ce qu'il ne voudrait pas qu'on lui fasse, ce qui le motivera à satisfaire aux réclamations de la victime. Plus souvent, la crainte d'une dénonciation le conduira à être accommodant. Si, au contraire, le délinquant refuse de réparer, la victime ne peut plus poursuivre dans cette voie. Elle sera alors tentée par la vengeance ou encore par cette forme de vengeance détournée qu'est la plainte à la police

Les réparations n'ont pas pour seul effet de donner satisfaction à la victime ; en outre, elles annulent le gain illégitime réalisé par le délinquant. A ce titre, les réparations, ou plus précisément les réclamations des victimes, contribuent au contrôle de la délinquance, et en particulier des vols, en les rendant moins profitables.

La rupture intervient quand l'ajustement réciproque n'a pu être réalisé. On se retire de la transaction, et souvent, on évite systématiquement celui avec lequel on n'a pu s'entendre. Les individus qui refusent de se plier aux exigences de la réciprocité sont ainsi sanctionnés, simplement mais efficacement, par l'exclusion des échanges futurs. Et celui qui prendra l'habitude d'exploiter, de tromper ou de refuser de réparer pour les dommages causés fera le vide autour de lui.

Il arrivera qu'on aille plus loin que la simple rupture. Quand un dommage a été causé délibérément et sans intention de réparer, on pourra aller jusqu'à la vengeance. Cette réaction vindicative vient spontanément et elle peut être rattachée aux impulsions du

Document info
Document views684
Page views684
Page last viewedFri Dec 02 22:29:34 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments