X hits on this document

913 views

0 shares

0 downloads

0 comments

40 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)40

dans le sens qu'on lui donne dans le dictionnaire Robert : « Toute thérapeutique par des procédés psychiques. ») L'élément essentiel des psychothérapies est la relation qui se noue entre un thérapeute et son patient, ou entre les membres d'un groupe thérapeutique. La plupart des tentatives faites pour réhabiliter les délinquants consistaient en l'introduction d'une psychothérapie ou en l'intensification de la relation psychothérapique qui était sensée exister déjà. Ceci inclut toutes les formes de psychothérapie individuelle (psychanalyse, thérapie de réalité, thérapie non directive, etc.), et les psychothérapies de groupe. Il faut aussi ajouter les expériences au cours desquelles on a substantiellement augmenté l'intensité de la relation en probation et en libération conditionnelle dans le but d'en faire des mesures thérapeutiques.

À côté de ces diverses psychothérapies qui ont fait l'objet d'un nombre considérable d'évaluations, les autres « traitements » ont été beaucoup moins systématiquement évalués. Ces mesures comprennent, entre autres choses, la formation académique et professionnelle, la chirurgie esthétique, la castration. Ces mesures restent mal connues, marginales et les rares évaluations qui en ont été faites n'ont pas été concluantes.

Il est donc possible d'affirmer que le bilan négatif des études évaluatives s'adresse essentiellement aux psychothérapies entendues comme des interventions axées sur la relation et visant à changer un aspect de la personnalité du délinquant.

Une précision supplémentaire s'impose. Toutes ces psychothérapies se réalisent dans le cadre d'une intervention pénale, laquelle est une mesure punitive et, souvent, le traitement lui-même est obligatoire. Donc, même si, en soi, le traitement ne comportait aucune sanction, il s'accompagne nécessairement d'une peine entendue ici comme la conséquence désagréable d'un délit, infligée par une autorité reconnue, à un délinquant. Selon cette définition, tout traitement pratiqué dans le système pénal vient s'ajouter à une peine. Ainsi, ce qu'on a évalué, ce sont des psychothérapies combinées à des mesures punitives.

Document info
Document views913
Page views913
Page last viewedFri Dec 09 16:34:13 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments