X hits on this document

789 views

0 shares

0 downloads

0 comments

46 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)46

dans l'éventail des moyens dont disposent certains jeunes, le délit est la solution la plus accessible qui s'offre à eux pour s'amuser, avoir de l'argent et du prestige ou pour se défendre contre les agressions. Il est clair que les raisons qui poussent un jeune à s'engager dans la voie du crime ne disparaissent pas automatiquement à la suite d'une intervention pénale. Aussi peut-on dire que la récidive existe pour les mêmes raisons que le crime. Cependant plusieurs nuances s'imposent. Car il n'y a pas de similitude parfaite entre les facteurs de la délinquance primaire et ceux de la récidive. Le problème ne se pose pas tout à fait dans les mêmes termes. Pour expliquer la récidive, il faut répondre à la question : Pourquoi, après avoir subi une mesuré pénale, certains délinquants recommencent-ils ? Ceci suppose donc que l'on explique comment il se fait que certains individus ne réussissent pas à se dépêtrer d'une activité qui leur a apporté force déboires.

Une réflexion inspirée des recherches sur la récidive mène àla conclusion que celle-ci s'explique par quatre raisons principales.

-l'habitude ;

-l'immaturité ;

-les handicaps ;

-les difficultés liées à la situation postpénale.

L'habitude du crime

Les délits antérieurs. - Il a été prouvé, recherche après recherche, que plus le nombre de délits commis par un délinquant est grand, plus il aura tendance à récidiver. Quelle que soit la manière dont on mesure la criminalité antérieure -par le nombre de d'arrestations par le nombre de condamnations, par le nombre de séjours en prison et même par le nombre de délits cachés - celle-ci est toujours en corrélation avec la récidive ultérieure (Glueck et Glueck, 1930 ; Glaser, 1964, p. 50 ; Home Office, 1964 ; Breuvart et al., 1974, p. 184 ; Waller, 1974, p. 174 ; West et Farrington, 1977, p. 143).

Document info
Document views789
Page views789
Page last viewedMon Dec 05 19:16:57 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments