X hits on this document

707 views

0 shares

0 downloads

0 comments

53 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)53

qu'on lui apporte ses repas au lit ; le soir, il sortait, revenant tard la nuit, ivre, bruyant et agressif (Parker, 1963, p. 65 à 86).

Le délinquant handicapé est un paria parce qu'il est incapable et de travailler et de vivre avec les gens. Il se confine dans une vie criminelle parce qu'il est dans l'impossibilité de faire mieux. Il retourne constamment en prison, non parce qu'il éprouve un plaisir particulier à commettre des crimes, mais parce qu'il est inapte à vivre en liberté : pour lui, la prison est plus un refuge qu'une peine.

L'expérience postpénale

Les « prédicteurs » de la récidive dont nous venons d'examiner la signification sont des facteurs liés au passé et aux caractéristiques individuelles présentes des délinquants. Les variables circonstancielles - personnes fréquentées, emploi, etc. - n'ont pas été considérées jusqu'à maintenant. Or, on sait que la conduite criminelle est, comme bien d'autres formes de comportements, largement influencée par la situation dans laquelle se trouve l'acteur. L'examen du poids des facteurs circonstanciels sur la récidive s'impose donc. Si on garde àl'esprit que la récidive est, par définition, un événement qui se produit après l'intervention pénale et que, pour la plupart des délinquants sérieux, celle-ci consiste en un placement en institution ou une incarcération, il découle que la situation dans laquelle s'inscrit la récidive sera largement marquée par les problèmes que rencontre tout ex-détenu qui retourne dans la société après une absence plus ou moins prolongée. La voie est donc tracée : examiner la situation que rencontre le délinquant qui, au terme d'une incarcération, tente de se réinsérer dans la société avec toutes les difficultés qu'il ne manquera pas de rencontrer et estimer l'influence que ces événements auront sur sa décision de respecter la loi ou, au contraire, de reprendre son activité criminelle.

1. Le travail

Les ex-détenus qui trouvent rapidement un emploi à leur sortie de prison et ceux qui réussissent sur le marché du travail récidivent beaucoup moins que ceux qui restent chômeurs ou qui rencontrent

Document info
Document views707
Page views707
Page last viewedSat Dec 03 16:23:23 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments