X hits on this document

1015 views

0 shares

0 downloads

0 comments

60 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)60

Première partie : Autopsie d'un échec

Chapitre 3

LES FINALITÉS DE L'ACTION THÉRAPEUTIQUE

Retour à la table des matières

Une explication de l'inefficacité des méthodes thérapeutiques qui table exclusivement sur les facteurs lourds de la récidive est incomplète. Les difficultés très réelles que rencontrent tous ceux qui travaillent à la réadaptation des criminels ne doivent pas être sous-estimées, mais elles ne sont pas nécessairement insurmontables. D'autant plus qu'il se trouve un bon nombre de délinquants qui ne sont que modérément motivés à poursuivre leur carrière criminelle et qui ne sont que légèrement handicapés. On aurait été en droit de s'attendre à ce que l'une ou l'autre des psychothérapies expérimentées jusqu'à maintenant produise un minimum de changements significatifs. Il ne semble pas que ce soit le cas ; autrement nous ne serions pas en présence d'un échec de l'ampleur de celui qui a été constate. Il faut donc chercher ailleurs ; et où, sinon dans la nature même des traitements en cause ? N'y aurait-il pas, dans la théorie ou dans la pratique des projets de réhabilitation, quelque chose qui les condamnerait à l'échec ?

Document info
Document views1015
Page views1015
Page last viewedMon Jan 16 23:26:06 UTC 2017
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments