X hits on this document

1247 views

0 shares

0 downloads

0 comments

67 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)67

surtout incapable de choisir entre ces buts incompatibles.

Cette ambivalence explique une large part de l'inefficacité du projet thérapeutique. On n'y trouve pas de volonté claire d'arriver à des résultats, du moins pas sur le plan de la récidive. On mène une politique velléitaire et, surtout, mal fondée. Car elle n'a de sens que si, consciemment ou non, le client formule une demande d'aide. Or ce dernier, fréquemment, signifie sans ambiguïté qu'il ne veut ni changer ni être aidé.

Document info
Document views1247
Page views1247
Page last viewedSun Jan 22 21:09:54 UTC 2017
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments