X hits on this document

1322 views

0 shares

0 downloads

0 comments

85 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)85

inconséquent. Freiné par sa mauvaise conscience, il n'osera pas pousser jusqu'au bout la logique du système dont il se réclame. Spécialement s'il travaille avec des groupes, il sera obligé de tenir compte des revendications et il s'engagera dans une série de compromis qui, une fois de plus, dénatureront son idéal.

Conclusion : L'effet zéro. Pourquoi ?

Nous avons recueilli, dans les pages qui précèdent, une ample moisson de raisons pour lesquelles les psychothérapies n'ont jamais produit des résultats vraiment différents des mesures répressives traditionnelles. Ces raisons peuvent être résumées comme suit.

Les psychothérapies supposent, pour être efficaces, que les délinquants veuillent changer. Or, ce n'est pas toujours le cas. On trouve bon nombre de détenus qui restent attachés à un mode de vie qui, quoi qu'on en dise, ne comporte pas que des inconvénients. Et dans l'éventualité où le délinquant a décidé d'opter pour une nouvelle vie, il ne sera pas facile de neutraliser les facteurs criminogènes qui le poussent à la récidive : des habitudes déviantes qui, souvent, remontent à plusieurs années, l'immaturité qui le rend incapable de persévérer, les handicaps qui rendent la réadaptation sociale aléatoire et, enfin, les nombreuses difficultés que rencontre l'ex-détenu à sa sortie de prison.

L'être humain - et pas seulement le délinquant - n'est pas une cire molle qu'on peut façonner à sa guise. Il résiste opiniâtrement aux changements forcés entrepris « pour son bien ». Et la relation d'aide, avec celui qui ne veut pas être aidé, dégénère rapidement en rapport de force. Comme le fait remarquer Wilson, il ne faut pas se surprendre de cet échec. C'était méconnaître la nature humaine que de croire qu'il pouvait en être autrement.

« Il faut avoir fait des présuppositions pas seulement optimistes, mais héroïques sur la nature de l'homme pour en arriver à croire qu'une personne, finalement condamnée après (dans la plupart des cas) plusieurs accrochages avec la loi et ayant consacré une bonne partie de sa jeunesse et du début de sa vie adulte à toutes sortes d'inconduites devrait, sous

Document info
Document views1322
Page views1322
Page last viewedTue Jan 24 15:29:10 UTC 2017
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments