X hits on this document

828 views

0 shares

0 downloads

0 comments

90 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)90

Deuxième partie : La morale

Chapitre 6

LES DÉLINQUANTS ONT-ILS LEUR MORALE PROPRE ?

Retour à la table des matières

Ainsi, il est clair que nous n'avons pas encore trouvé de méthode de réhabilitation efficace. Cette prise de conscience nous incite à rechercher d'autres solutions. Mais, cette fois-ci, plutôt que d'aller à la fine pointe du progrès, nous irons nous enquérir de la méthode de contrôle social qui est, vraisemblablement, la plus ancienne de toutes : la morale. D'aucuns se surprendront : Que vient faire la morale ici ? Simplement ceci : elle tente de nous persuader qu'il est mal de voler et d'agresser notre prochain. N'oublions pas qu'aux yeux des gens ces actes ne sont pas seulement des infractions à la loi ; ils sont aussi perçus comme des manifestations du mal. Aux yeux de la plupart de nos concitoyens, le crime ressortit autant, sinon plus, à la morale qu'au droit. La réaction morale a d'ailleurs, la plupart du temps, préséance : on s'indigne devant le vol avant de songer à appeler la police.

Dans le cas de la délinquance, conçue comme une infraction qui cause un tort évident à autrui, le droit et la morale se recouvrent : la loi interdit ce que la conscience réprouve. Il semble donc justifié

Document info
Document views828
Page views828
Page last viewedWed Dec 07 12:53:53 UTC 2016
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments