X hits on this document

1085 views

0 shares

0 downloads

0 comments

94 / 348

Maurice Cusson, Le contrôle social du crime (1983)94

conflit avec ce que stipule la loi, les poussant par le fait même au crime. Pour être plus explicite on peut décomposer la théorie de la façon suivante :

1. Il existe au sein d'un État des groupes (sous-cultures) qui possèdent des normes en opposition directe avec les règles de conduite que sanctionne le Code pénal de cet État. Ce que l'on permet ici est prohibé là. Qui plus est, ce qui est obligatoire dans un groupe donné est interdit par la loi.

2. Les individus possèdent une remarquable capacité de se soumettre aux règles des groupes dont ils font partie.

3. En situation de conflit de cultures, le respect des normes d'un groupe est une transgression d'une règle promulguée par l'État. En d'autres termes, la simple obéissance aux normes de la sous-culture conduit ipso facto à la violation de la loi (Sellin, 1960, p. 832).

4. Il peut arriver aussi que le conflit soit intériorisé. C'est le cas des « hybrides culturels », lesquels ont incorporé deux séries de normes contradictoires (Sellin, 1938, pp. 67 à 69). Ils demeurent alors désorientés et sceptiques, ce qui favorise l'éclosion de la délinquance.

5. Plus un individu est intégré à un groupe sous-culturel, plus il respectera les normes de celui-ci et plus, de ce fait, il aura tendance à commettre des délits.

6. D'un strict point de vue de conflits de cultures, la véritable déviance n'existe pas, non plus que la transgression. Seule existe la conformité à des normes divergentes et des points de vue différents sur les mêmes actes.

Il reste maintenant à confronter les théories sous-culturelles aux faits connus. Dans la discussion qui suit, je tenterai de répondre à trois questions.

Est-ce qu'il existe des conflits entre les normes auxquelles adhèrent les citoyens et les stipulations du Code pénal ou, au contraire, y a-t-il consensus ?

Document info
Document views1085
Page views1085
Page last viewedWed Jan 18 15:28:05 UTC 2017
Pages348
Paragraphs2523
Words106345

Comments