X hits on this document

14 views

0 shares

0 downloads

0 comments

2 / 5

BALADE SAINT VARENTAISE

VISITE AUDIO GUIDEE (Parcours en voiture)

hicule, il vous faudra marcher une quinzaine de minutes mais sincèrement, vous ne le regretterez pas. Vous verrez, Volbine est un bel endroit pour faire des photos mais aussi, pourquoi pas, pour pique-niquer.

droite, vous entrerez dans Boucoeur par la rue de la Prévôté puis la rue de la Seigneurerie à gauche. Vous vous arrêterez à la chapelle.

5/ La chapelle de Boucoeur

En repartant, vous prendrez dans le Chillou la rue du Tilleul puis la route de Chauffour. Au stop, sur la droite, par la D 163, suivez la direc- tion de Luzay. Vous serez alors dans la commu- ne du Chillas que vous traverserez par la rue des Forgerons. Vous suivrez cette route jusqu’à l’in- tersection avec la D 938. Là, soyez particulière- ment prudent car nous retrouverons un axe à grande circulation. Vous prendrez la D938 à droite, puis à gauche, la direction d’Auboué, Taizé et La Roche. Dès que vous aurez tourné, un panneau vous invitera à prendre à gauche la direction du pont de la Ro- che. Nous nous y retrouverons.

4/ Luzay – Le pont de la Roche

Voici le pont de la Roche. Typique des ponts médiévaux que l’on trouve en Pays Thouarsais, il en est aussi l’un des plus curieux. Prenez le temps de le traverser et de profiter de son envi- ronnement bucolique. Sur le chemin de Thouars, le pont enjambe le Thouaret avec six arches en cintres brisés et des éperons très saillants, as- semblage représentatif des constructions des XIIème et XIIIème siècle. Evoquons aussi, quelques mètres plus haut, l’au- mônerie qui jusqu’en 1742 accueillait les pèle- rins se rendant à Saint Jacques de Compostelle.

Plus proche de nous, nous voici en 1808. On dé- cide d’élargir la construction initiale d’un pont de bois. Pourquoi ? Pour permettre le passage des fourgons et de l’artillerie des armées napo- léoniennes en route vers l’Espagne, pour une guerre qui, au final, ne sera guère glorieuse pour l’Empereur.

Boucoeur était une seigneurie puissante, avec son château et ses dépendances. Quelques belles constructions l’attestent encore aujourd’hui. Quant à cette petite chapelle, dédiée à Saint Blaise et bâtie au XVIème siècle par messire Barthélémy Durdon, elle était autrefois enclose dans l’enceinte du château. Si on ne peut mal- heureusement pas voir l’intérieur à deux travées et aux voûtes nervurées, l’extérieur est intéres- sant avec les six contreforts qui soutiennent l’é- difice. Approchez vous de la façade ouest pour apprécier un joli portail Renaissance en anse de panier, encadré de pilastres, ornés de disques séparés en quartiers, entourés d’un anneau. Le chambranle est décoré d’un motif de losange et au-dessus, une niche décorée d’une palmette abritait une statue aujourd’hui disparue. Sur la façade sud, un second portail offrait un accès direct à le demeure seigneuriale. Porte rectangu- laire entourée de pilastres et d’un chambranle mouluré, le linteau supporte un blason armorié.

Malgré son mauvais état, cette chapelle est inté- ressante car elle témoigne du développement de la Renaissance et de son architecture en Pays Thouarsais au XVIème siècle. Il est fort proba- ble que le seigneur de Boucoeur voulait ainsi imiter Louis II de la Trémoïlle, qui, dans le mê- me style, avait fait construire la Sainte Chapelle, attenante au château de Thouars. A la Révolution, Boucoeur appartenait à Louis Menoust de Grandchamp. Ce seigneur portait le titre de louvetier du Roi. Pour préserver le châ- teau, il planta un arbre de la liberté dans la cour du domaine.

Telles les armées napoléoniennes, ous repartirez ensuite sur vos pas, et arrivés à la D 938, vous la traverserez à nouveau pour prendre en face, puis tout de suite à gauche. Vous arriverez alors sur l’ancienne route départementale qui longe la nouvelle D 938, et vous irez jusqu’au stop. Là, à

www.tourisme-pays-thouarsais.fr

Page 2

Document info
Document views14
Page views14
Page last viewedFri Dec 09 10:09:11 UTC 2016
Pages5
Paragraphs74
Words3097

Comments