X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 111 / 150

304 views

0 shares

0 downloads

0 comments

111 / 150

UNEP/GC.22/11

21.

On a estimé que la décentralisation était un phénomène irréversible.  A cet égard, certaines critiques ont été adressées à l'endroit du NEPAD, dont la démarche allait trop « du sommet vers la base »;  et il a été suggéré que le PNUE se restructure pour mieux répondre aux besoins de sous-groupes d'Etats membres.  L'échelon régional convenait mieux pour mener à bien certaines tâches, notamment harmoniser les différentes législations, expédier certains travaux, éviter les doubles emplois, élargir la base de compétences et leur utilisation, et développer les capacités régionales.  On a souligné que des solutions régionales uniformes seraient d'avance vouées à l'échec.  Certains intervenants ont préconisé une plus grande coopération entre le PNUE et les commissions économiques et sociales régionales de l'ONU.

22.

La mise en œuvre aux niveaux régional et national du Plan d'application du Sommet mondial importait pour deux raisons, la première d’ordre technique, la deuxième d’ordre politique, parce qu’une sensibilisation des citoyens aux buts du développement durable n’était possible qu'à l'échelon régional et national.  On a en outre souligné que seule la mise en œuvre des objectifs du développement durable au niveau régional pouvait donner naissance à la solidarité nécessaire pour encourager les décideurs à définir des politiques appropriées.  Un intervenant a cependant demandé au PNUE de veiller à ce que la régionalisation ne signifie pas la fin de l'assistance au niveau national.

23.La contribution du PNUE à la mise en œuvre des programmes régionaux au niveau national a été jugée insuffisante dans le cas d'un pays comptant parmi les pays les moins avancés, qui a déclaré avoir particulièrement besoin d'assistance pour mettre en place le cadre juridique et les capacités nécessaires à l'application de la législation, des directives et des normes en matière d’environnement, notamment dans le domaine des produits chimiques et des déchets toxiques.  A l'inverse, le PNUE a été loué par un intervenant pour l’aide qu’il avait apportée à un pays d’une région développée dans l’établissement de sa législation.

24.

Il a été suggéré également que, pour le développement des capacités et l'élaboration des lois, le PNUE apporte un soutien aux organes régionaux qui seront mis en place dans le prolongement du Sommet de Johannesburg, afin de responsabiliser les régions dans le domaine du développement durable.  Toutefois, le sentiment général était opposé à la création de nouvelles institutions;  il fallait que les mécanismes déjà en place fonctionnent mieux et coopèrent davantage, en communiquant mieux, pour éviter les doubles emplois et les chevauchements.  Toutefois, il a été rappelé aux participants que, lors du Sommet mondial, les ministres avaient demandé la création d'un Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution de l’environnement mondial.  Il a été demandé de fournir un appui pour améliorer les capacités de négociation, en particulier dans les domaines de l'environnement et du commerce, et de développer les capacités dans les domaines de l'alerte rapide et de la prévention et de l'atténuation des catastrophes, pour veiller à ce que les décideurs nationaux soient correctement informés.

25.

Les participants ont estimé que les ministres de l'environnement devaient jouer un plus grand rôle dans la prise des décisions.  Un participant a souligné que les ministres de la santé s'intéressaient rarement aux questions écologiques, alors que bon nombre de ces questions affectaient profondément la santé.  Certains ont également demandé au PNUE de se concentrer davantage encore sur les liens entre l'approvisionnement en eau et l'assainissement, et les maladies à vecteur hydrique.  Les dépenses de santé publique et autres dépenses consacrées au traitement de ces maladies n'étaient qu'un gaspillage : il valait mieux traiter le problème à la source.

111

Document info
Document views304
Page views304
Page last viewedFri Dec 02 18:47:39 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments