X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 115 / 150

523 views

0 shares

0 downloads

0 comments

115 / 150

UNEP/GC.22/11

étaient également importantes.  Il fallait favoriser le dialogue avec la société civile et les autres parties prenantes en vue d’assurer une prise de conscience.

43.

Un intervenant a mentionné cinq volets centraux, dont divers aspects ont également été évoqués dans un certain nombre d’autres déclarations : a) nécessité d’encourager la mise au point, l’utilisation et le transfert de technologies nouvelles et novatrices;  b) nécessité de concentrer l’attention sur les approches nationales et régionales;  c) nécessité d’encourager les partenariats;  d) importance du renforcement des capacités;  et e) ressources financières disponibles.

44.

Tous les intervenants, aussi bien des pays développés que des pays en développement, ont souligné la nécessité d’un renforcement des capacités et d’un transfert de technologies.  Il incombait aux pays développés de fournir une assistance dans ce domaine, non seulement parce que les pays industrialisés assumaient la plus grande responsabilité en tant que producteurs de la plupart des émissions globales, mais également au titre des engagements financiers pris à Johannesburg et ailleurs.  Plusieurs intervenants ont demandé une aide spécifique du PNUE pour mettre en place des centres de production plus propre.  Il a été suggéré de tirer parti des capacités de recherche-développement des milieux d’affaires et de l’industrie.  Les partenariats étaient également considérés comme extrêmement importants par de nombreux intervenants.  Un représentant a noté que les partenariats pourraient être utiles, par exemple, pour la diffusion à petite échelle de technologies respectueuses de l’environnement et peu coûteuses dans différentes parties du monde en vue de contribuer au développement et à l’élimination de la pauvreté.

45.

On a estimé que le marché était un élément important dans la modification des modes de production et de consommation non viables.  L’énergie du marché devrait être exploitée pour produire des idées novatrices et stimuler le changement.  Il était également important d’améliorer les mesures d’incitation sur le marché.  Un intervenant, dont le point de vue, était différent a déclaré que les gouvernements devraient donner l’exemple au secteur privé dans ce domaine, et que dans son pays tous les organes gouvernementaux avaient été engagés à prévenir la pollution et ont obtenu de très bons résultats dans certains domaines et le Gouvernement demanderait ultérieurement au secteur privé de suivre cette voie.

46.

Les instruments du marché, l’investissement direct dans la recherche et les mesures d’encouragement étaient importants dans la promotion des modes de production et de consommation viables.  Il importait aux pays en développement d’adopter des instruments économiques qui ne nuiraient pas à leurs économies.  Les redevances sur la pollution et sur l’eau étaient des exemples d’instruments économiques qui adressaient des signaux clairs au public et au secteur privé pour les inciter à bien utiliser l’eau et à réduire les déchets.  Les ressources procurées par ces mesures devraient être utilisées pour améliorer la qualité de vie de la population.  Une autre politique importante pour le développement durable consistait à internaliser les coûts environnementaux et sociaux dans les coûts de production, et des mesures d’incitation devraient être prévues pour encourager les milieux d’affaires et l’industrie dans ce domaine.  Il a été également noté que les consommateurs avertis préféraient de plus en plus les produits respectueux de l’environnement.  Un intervenant a demandé de donner accès aux marchés aux pays en développement.

47.

Un certain nombre d’intervenants ont souligné l’importance des indicateurs pour pouvoir évaluer les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs fixés à Johannesburg.  Un intervenant a convenu que les indicateurs étaient nécessaires, mais était d’avis que ceux-ci ne devraient pas se rapporter à la consommation et à la production, mais plutôt à la durabilité.

115

Document info
Document views523
Page views523
Page last viewedSat Jan 21 03:04:47 UTC 2017
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments