X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 116 / 150

419 views

0 shares

0 downloads

0 comments

116 / 150

UNEP/GC.22/11

48.

Un intervenant, appuyé ensuite par d’autres, a fait savoir que la Commission du développement durable, qui avait été considérée par le Secrétaire général de l’ONU comme l’organe principal pour la mise en œuvre des recommandations du Sommet mondial, avait besoin d’être modifiée radicalement pour remplir ce rôle.  A l’avenir, la Commission devrait recevoir des rapports détaillés sur chaque région ou même de préférence, sur chaque pays, en ce qui concerne les progrès accomplis dans la réalisation de tous les objectifs fixés à Johannesburg, en fonction des données de base établies après le Sommet mondial.  Les informations ainsi rassemblées pourraient être utilisées ensuite pour procéder à une analyse détaillée, qui servirait éventuellement à déterminer les ressources dont on avait besoin, et dans quels domaines, afin de pouvoir progresser.

49.

Les subventions, particulièrement dans le secteur agricole, étaient considérées par de nombreux intervenants comme une perte de ressources importante et une cause directe des modes de consommation et de production non viables.  Les subventions au secteur agricole étaient sept fois plus élevées que l’aide publique au développement.  Un intervenant a suggéré que les sommes considérables consacrées aux subventions par les pays industrialisés soient plutôt investies dans l’environnement.  Dans le même esprit, un autre intervenant a suggéré que la dette extérieure soit rééchelonnée ou supprimée, à condition que les sommes épargnées soient dépensées dans le domaine de l’environnement.

50.

Un intervenant était d’avis que l’on pourrait utilement faire porter la discussion essentiellement sur la nécessité de décourager les modes de production et de consommation non viables, en faisant ainsi assumer cette responsabilité aux pays développés.  C’était la pauvreté des pays en développement qui empêcherait de parvenir à des modes de production et de consommation viables dans le Sud.

51.

A sa 9e séance, le Conseil/Forum a poursuivi l’examen du point 6 de l’ordre du jour, intitulé « Mise en œuvre des résultats du Sommet mondial pour le développement durable », dans le cadre d’une table ronde dont le thème était l’état de l’environnement – contribution aux engagements du Sommet de Johannesburg relatifs à la diversité biologique.  M. Klaus Töpfer, Directeur exécutif du PNUE, a présenté le document d’information UNEP/GC.22/8/Add.3 sur la base de ressources biologiques naturelles pour lutter contre la pauvreté.  La réunion a entendu des déclarations liminaires faites par MM. Victor Lichtinger et Philippe Roch, respectivement Ministres mexicain et suisse de l’environnement.  Après ces déclarations, le Président a appelé l’attention sur les quatre questions posées au paragraphe 22 du document d’information.  La table ronde a ensuite entendu les allocutions faites par le représentant du Kenya dans le cadre d’un exposé PowerPoint sur l’état des forêts du Kenya, les menaces qui pesaient sur elles et les mesures prises pour y remédier, et par les représentants de l’Afrique du Sud, de l’Autorité palestinienne, du Bangladesh, du Belize, du Bhoutan, du Burkina Faso, de la Colombie, du Danemark, de l’Egypte, de l’Ethiopie, de la Grèce (au nom de l’Union européenne et de ses Etats membres), de l’Indonésie, de l’Islande, de l’Israël, du Lesotho, du Maroc, du Mozambique, de la Namibie, de la Nouvelle-Zélande, du Paraguay, du Pérou, de la Pologne, de la République tchèque, de la Roumanie, du Royaume-Uni, de la Suède, de la Thaïlande, de la Turquie et de la Zambie.

52.

Des déclarations ont été également faites par les observateurs des secrétariats de la Convention sur la diversité biologique, de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), de la Convention relative aux zones humides d’importance internationale, particulièrement comme habitats de la sauvagine, et de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

116

Document info
Document views419
Page views419
Page last viewedFri Dec 09 21:32:47 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments