X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 120 / 150

429 views

0 shares

0 downloads

0 comments

120 / 150

UNEP/GC.22/11

Appendice

RESUME DU PRESIDENT SUR LES CONSULTATIONS MINISTERIELLES TENUES A LA VINGT-DEUXIEME SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION/FORUM MINISTERIEL MONDIAL SUR L’ENVIRONNEMENT

1.Les consultations ministérielles du Conseil d’administration/Forum ministériel mondial sur l’environnement ont porté sur les dimensions régionales de la mise en œuvre des résultats du Sommet mondial pour le développement durable, l’accent étant mis sur le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), la promotion des modes de consommation et de production viables, et la base de ressources biologiques naturelles pour lutter contre la pauvreté.

A.  Mise en œuvre des résultats du Sommet mondial pour le développement durable : Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique

2.Le Conseil/Forum a examiné le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique en mettant l’accent sur sa composante environnementale.  S.E. Maître Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal et Vice-Président du Comité des chefs d’Etat pour la mise en œuvre du NEPAD, a fait un exposé sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du NEPAD.  Le Président Wade a insisté sur l’implication de l’Afrique dans le NEPAD et la nécessité pour tous les pays africains de respecter les priorités convenues par les chefs d’Etat.  Il a souligné l’importance de l’infrastructure comme base du développement, le fait qu’un portefeuille de projets avait été déjà mis au point dans la quasi totalité des domaines prioritaires du NEPAD et que la difficulté principale résidait dans l’absence de ressources.  Il a également souligné l’importance cruciale de constituer des partenariats, en particulier avec le secteur privé, en tant que mesure d’importance majeure dans la mise en œuvre du NEPAD.  Il a mis l’accent sur l’importance des ressources humaines et des capacités locales et la nécessité de remédier aux incidences de l’exode des compétences africaines.  Il s’est félicité de l’engagement des pays développés, en particulier de l’approbation par le Groupe des 8 l’année précédente à Kananaskis de la mise en œuvre du NEPAD, et a demandé instamment à ce groupe de renforcer l’appui qu’il apporte.

3.Au cours de la discussion qui a suivi, l’accent a été mis sur les partenariats, et en particulier l’importance du secteur privé en tant qu’agent de développement économique.  La nécessité d’institutions transparentes et démocratiques et d’une bonne gouvernance a été soulignée;  cela dit, l’allégement du fardeau de la dette a été considéré comme un impératif majeur.  

4.Le principe du partenariat est au coeur du NEPAD.  Cela englobe le partenariat entre les pays africains et la communauté internationale, ainsi qu’entre les gouvernements et les organisations internationales, les milieux d’affaires et la société civile.  La mise en œuvre du NEPAD devra être clairement liée aux engagements du Sommet mondial, aux activités de la Commission du développement durable ainsi qu’aux Conférences France-Afrique et Europe-Afrique et faire fond sur eux.

5.Il importe de disposer de mécanismes régionaux solides pour assurer la coordination des actions aux niveaux régional et sous-régional.  Renforcer les partenariats en vue d’une gouvernance environnementale fondée sur des mécanismes régionaux solides sera décisif pour le succès du NEPAD.  A cet égard, le NEPAD est devenu l’un des instruments les plus importants pour l’instauration et le développement de l’Union africaine.  Cette Union, qui prend rapidement forme, mettra en place des institutions qui s’inspireront notamment du NEPAD, de façon à assurer une parfaite harmonie.

120

Document info
Document views429
Page views429
Page last viewedSat Dec 10 20:48:21 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments