X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 139 / 150

315 views

0 shares

0 downloads

0 comments

139 / 150

UNEP/GC.22/11

(programme WEHAB), reflétait l’initiative prise par le Secrétaire général de l’ONU de centrer l’attention du Sommet mondial sur cinq domaines critiques du développement durable.  La troisième catégorie, à savoir l’intégration des politiques, couvrait les travaux du PNUE dans des domaines intersectoriels et concernait notamment les modes de production et de consommation, les changements climatiques, et les liens entre la mondialisation, l’environnement et le développement durable.  Dans chacune de ces trois catégories se trouvait tout un éventail de thèmes concernant divers divisions et sous-programmes.  En plus des cinq domaines du programme WEHAB, ces thèmes reflétaient les cinq domaines d’action prioritaires du PNUE approuvés par le Conseil d’administration à sa cinquième session extraordinaire en mai 1998, à savoir l’information environnementale, l’évaluation et l’alerte rapide;  l’amélioration de la coordination des conventions sur l’environnement et l’élaboration d’instruments de politique environnementale;  les eaux douces;  le transfert de technologie et l’industrie;  et l’aide à l’Afrique.

56.

La Présidente a ensuite donné la parole aux représentants pour un débat général sur le programme et le budget, rappelant que les questions précises devaient être renvoyées au groupe de travail, qui a alors quitté le Comité plénier pour commencer ses travaux.

57.

Le représentant de la Grèce, s’exprimant au nom de l’Union européenne et de ses Etats membres, a fait savoir que l’Union avait toujours milité en faveur de l’augmentation des contributions au Fonds pour l’environnement.  L’Union souscrivait également à la nécessité d’augmenter la part du budget ordinaire de l’ONU pour contribuer aux coûts administratifs et de gestion du PNUE et au barème indicatif des contributions, notant que la contribution de l’Union dans son ensemble était déjà beaucoup plus élevée que ce prévoyait le barème des quotes-parts de l’ONU.  Enfin, il a signalé que l’Union était d’avis que les gouvernements devraient être encouragés à reverser leurs contributions des fonds d’affectation spéciale au Fonds pour l’environnement et qu’il y avait lieu de renforcer le Groupe de mobilisation des ressources.

58.

S’agissant de l’augmentation des ressources financières du PNUE, un représentant a fait savoir que sa délégation était opposée à l’introduction d’un barème indicatif en raison de la détérioration de la situation économique de son pays.  Il a estimé que le PNUE devait améliorer l’efficacité de ses activités de manière à utiliser plus efficacement les ressources dont il disposait.  Un représentant a signalé que son pays n’était pas en faveur du barème indicatif des contributions, dans la mesure où cela allait à l’encontre du caractère volontaire des contributions des pays en développement.

59.

Un autre représentant a déclaré que le PNUE, au lieu d’utiliser un barème indicatif, devrait insister sur les contributions volontaires et le principe des responsabilités communes mais différenciées.  Il a noté que tous les principaux contribuants devraient s’employer à augmenter leurs contributions progressivement, et a estimé qu’il fallait augmenter le montant des ressources fournies au titre du budget ordinaire de l’ONU par l’Assemblée générale.

60.

En réponse aux intervenants, le Directeur exécutif adjoint a fait observer qu’à la réunion de Cartagena, les gouvernements s’étaient prononcés sur l’existence du barème indicatif, mais qu’il revenait aux gouvernements de décider s’ils continueraient à faire des contributions volontaires, comme c’était le cas jusqu’à présent.  Il a exprimé son désaccord avec l’idée que le barème indicatif représenterait une charge trop lourde pour les pays en développement et il a donné des exemples à l’appui de son argumentation.

139

Document info
Document views315
Page views315
Page last viewedSat Dec 03 04:55:18 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments