X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 141 / 150

310 views

0 shares

0 downloads

0 comments

141 / 150

UNEP/GC.22/11

document UNEP/GC.22/CW/CRP.2 a été retiré par ses auteurs vu qu’il s’apparentait étroitement au projet de décisions contenu dans le document UNEP/GC.22/CW/CRP.4.

67.Le représentant de l’Egypte a demandé des éclaircissements sur la signification de l’expression « rendre opérationnel le cadre conceptuel sur la pauvreté et les écosystèmes » figurant au paragraphe 5 du dispositif du projet de décision sur la pauvreté et l’environnement en Afrique (UNEP/GC.22/CW/CRP.3).  Un représentant du secrétariat a expliqué que cela signifiait qu’on cherchait à mettre le cadre conceptuel en pratique.  Le représentant de l’Egypte a demandé et obtenu des éclaircissements selon lesquels le cadre conceptuel n’avait pas été encore adopté formellement et que le Directeur exécutif ferait rapport au Conseil sur l’expérience du PNUE dans ce domaine.  Compte tenu de cela, et étant entendu que les éclaircissements seraient consignés dans le rapport du Comité, le représentant de l’Egypte a été en mesure d’appuyer le projet de résolution.

68.A sa 6e séance, le 7 février, le Comité était saisi d’un projet de décision sur une proposition concernant une Année internationale des déserts de la planète, sur la sécurité maritime et la protection du milieu marin de la pollution accidentelle, sur les modes de consommation et de production viables et sur le renforcement de la base scientifique du PNUE.

69.De nombreux intervenants ont appuyé le projet de décision sur une proposition concernant une Année internationale des déserts et ont proposé des amendements au texte et au titre du projet.  Le projet de décision, tel qu’amendé, a été approuvé en vue de sa soumission en plénière.

70.Le projet de décision sur la sécurité maritime et la protection du milieu marin a bénéficié du soutien de la plupart des intervenants.  Deux intervenants ont cependant déclaré que le projet de décision présentait de sérieuses incidences juridiques, techniques et financières et qu’ils attendaient des instructions de leurs capitales avant de prendre position sur ce projet.  La question de la répartition des responsabilités entre le PNUE et l’OMI a également été soulevée.  Un groupe de contact a été créé pour examiner le libellé du projet de décision.

71.Eu égard au fait que la compilation des projets de décision établis par le Comité des représentants permanents contenait un projet de décision traitant également des questions relatives aux modes de consommation et de production viables, un groupe de contact a été créé pour examiner le libellé du projet de décision sur cette question.

72.Le projet de décision sur le renforcement de la base scientifique du PNUE a été présenté par le Président du groupe de contact (Canada).  En ce qui concerne les informations à soumettre au Conseil/Forum à la suite de la réception de communication des parties intéressées, le secrétariat a confirmé au Comité que le rapport mentionné au paragraphe 4 du dispositif du projet de décision constituerait une synthèse neutre et factuelle des informations reçues et présenterait diverses options au Conseil/Forum.  La décision a été accueillie favorablement par un certain nombre d’intervenants.  La représentante de la Grèce, s’exprimant au nom de l’Union européenne et de ses Etats membres, a dit que l’Union estimait que la création d’un Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution de l’environnement, dont il avait été question à Cartagena, présentait de nombreux avantages.  L’Union était préoccupée par l’éventualité d’une réaction tardive aux problèmes qui se faisaient jour en raison d’une information scientifique incomplète et estimait qu’il fallait disposer d’un instrument interactif se situant à l’interface entre le niveau scientifique et le niveau politique.  Il était clair cependant que de nombreuses questions restaient sans réponse, et l’Union considérait donc le projet de décision comme le début d’un processus de collecte des informations nécessaires.  La représentante de la Grèce a engagé tous les Etats, les organismes compétents des Nations Unies et d’autres parties prenantes à fournir au Directeur exécutif toutes les informations disponibles, ainsi qu’il était demandé dans le projet de décision.  Ce dernier a été approuvé par le Comité pour transmission à la plénière.

141

Document info
Document views310
Page views310
Page last viewedSat Dec 03 00:26:51 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments