X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 22 / 150

382 views

0 shares

0 downloads

0 comments

22 / 150

UNEP/GC.22/11

82.Divers intervenants ont recommandé que les politiques économiques tiennent compte de la pérennisation tant de l'approvisionnement en eau que de la consommation d'eau, tandis que d'autres ont mis l'accent sur la nécessité de remettre en état les bassins versants ravagés, ce qui aurait des retombés bénéfiques non seulement en termes d’accès à l'approvisionnement en eau et de qualité de cet approvisionnement mais aussi sur le milieu marin des zones littorales, les récifs coralliens et le tourisme, grâce à une moindre charge de sédiments et de polluants en provenance des rivières.

C.

Coordination et coopération au sein et en dehors du système des Nations Unies,

notamment avec les organisations non gouvernementales

83.Le point 4 c) a été examiné par le Comité plénier (voir l’annexe III au présent compte rendu).  Cette question a également été évoquée par divers intervenants lors de l’examen d’autres questions, en particulier à propos de la coopération entre le PNUE et l’OMC.

D.

Rôle de la société civile

84.A la 3e séance plénière, le 3 février, deux représentants d'organisations issues de la société civile, Mme Grace Akumu (Climate Network Africa - Kenya) et M. Victor Hugo Ricco (Centre pour les droits de l'homme et l'environnement - Argentine) ont pris la parole pour rendre compte des résultats du Forum mondial de la société civile tenu à Nairobi les 1er et 2 février 2003, juste avant le Conseil/Forum.  Cette question a également été examinée de manière approfondie au Comité plénier (voir l’annexe III au présent compte rendu).

E.

Gouvernance internationale de l'environnement

85.Les avis des représentants étaient partagés sur la création d'un groupe intergouvernemental sur la gouvernance de l’environnement;  certains ont estimé qu'il ferait double emploi avec des structures existantes, telles que le Groupe intergouvernemental d'experts sur l’évolution du climat et le PNUE lui-même, tandis que d'autres ont jugé qu'il pouvait avoir un rôle à jouer pour traiter des questions environnementales à mesure qu'elles se posaient et résoudre d'éventuels conflits environnementaux avant qu'ils ne s'aggravent.  Un représentant s'est opposé à la création d'un Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution de l’environnement, notant que tel groupe ne pourrait en aucun cas rassembler les milliers d'experts nécessaires.  Il faudrait plutôt organiser des réunions ad hoc auxquelles seraient conviés des experts qui n'interviendraient que dans leurs domaines de spécialisation.  La question a également été examinée de manière approfondie au Comité plénier (voir l’annexe III au présent compte rendu).

IV.  SUIVI DES RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE

86.

Le point 4 relatif au suivi des résolutions de l’Assemblée générale a été examiné au Comité plénier (voir l’annexe III au présent compte rendu).

V.  RESULTATS DU SOMMET MONDIAL POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE

87.

Le point 6 relatif aux résultats du Sommet mondial pour le développement durable a été examiné aux 4e et 5e séances plénières, le 4 février.

22

Document info
Document views382
Page views382
Page last viewedWed Dec 07 15:21:56 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments