X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 23 / 150

365 views

0 shares

0 downloads

0 comments

23 / 150

UNEP/GC.22/11

88.

Le Conseil d’administration a entendu des déclarations des représentants des pays suivants : Australie, Canada, Chine, Colombie, Egypte, Emirats arabes unis, Etats-Unis d’Amérique, Ethiopie, Gabon, Grèce (au nom de l’Union européenne et de ses Etats membres), Indonésie, Japon, Kenya, Maurice, Mexique, Nigéria, Norvège, Nouvelle-Zélande, Philippines, République arabe syrienne, République de Corée, République tchèque, Roumanie, Sénégal, Suède, Suisse, Venezuela et Zambie.  Il a également entendu des déclarations de représentants de l’OMC, de la CEE et du secrétariat de la Convention de Bâle.

89.

Les intervenants se sont félicités que l’on privilégie la mise en œuvre et l’action à la suite du Sommet mondial et ont demandé qu’un engagement sans réserve et concret soit pris en faveur de la mise en œuvre de l’agenda pour le développement durable.  Au Sommet mondial, les pays avaient décidé de gérer les incidences de la mondialisation au lieu de résister à celle-ci, et le PNUE avait un rôle important à jouer pour ce qui est d’aider les pays à élaborer des politiques et une législation pour faire face aux incidences écologiques de la mondialisation.

90.

Un intervenant a demandé à l’Organisation des Nations Unies de prendre rapidement des mesures pour resserrer la coordination entre les organismes des Nations Unies et les institutions de Bretton Woods.  En tant qu’organisme de tutelle pour ce qui est de la coopération internationale, l’Organisation des Nations Unies devait veiller à assurer la liaison voulue avec les décideurs nationaux.

VI.

LIENS ENTRE LES CONVENTIONS SUR L’ENVIRONNEMENT ET LES CONVENTIONS CONNEXES, ET APPUI A CES CONVENTIONS

91.

Le point 7 relatif aux liens entre les conventions sur l’environnement et les conventions connexes et à l’appui à ces conventions a également été examiné aux 4e et 5e séances plénières.  La plupart des intervenants ont abordé ces deux questions ensemble (voir les paragraphes 57 et 58 ci-dessus pour la liste des intervenants).

VII.  LE PROGRAMME, LE FONDS POUR L’ENVIRONNEMENT ET LES QUESTIONS ADMINISTRATIVES ET BUDGETAIRES

92.

Le point 9 a été débattu au Comité plénier et au Groupe de travail sur le budget créé par le Comité (voir l’annexe III).

VIII.

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE, DATE ET LIEU DE LA HUITIEME SESSION EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION/FORUM MINISTERIEL MONDIAL SUR L’ENVIRONNEMENT ET DE LA VINGT-TROISIEME SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION/FORUM MINISTERIEL MONDIAL SUR L’ENVIRONNEMENT

93.

A sa 10e séance plénière, le 7 février, le Conseil/Forum a adopté le projet de proposition du Bureau concernant l’ordre du jour provisoire, la date et le lieu de la huitième session extraordinaire et de la vingt-troisième session ordinaire du Conseil d'administration/Forum ministériel mondial sur l’environnement (voir la décision 22/24, annexe I).

23

Document info
Document views365
Page views365
Page last viewedTue Dec 06 08:53:44 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments