X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 33 / 150

359 views

0 shares

0 downloads

0 comments

33 / 150

UNEP/GC.22/11

1.

Prie le Directeur exécutif de prendre les dispositions nécessaires pour assurer une participation active et une contribution appropriée du Programme des Nations Unies pour l’environnement au processus préparatoire qui mènera à la mise en place d’un mécanisme périodique des notifications et d’évaluations de l’état du milieu marin dans le monde, comme préconisé par l’Assemblée générale dans sa résolution 57/141;

2.

Demande au Directeur exécutif de trouver des ressources budgétaires et programmatiques affectées à l’évaluation du milieu marin qui pourraient être utilisées à l’appui du mécanisme périodique des notifications et d’évaluations de l’état du milieu marin dans le monde;

3.

Demande instamment au Programme pour les mers régionales et autres accords sur les mers régionales de participer et de contribuer, selon qu’il convient, au processus préconisé par l’Assemblée générale dans sa résolution 57/141;

4.

Prie le Directeur exécutif de faire rapport au Secrétaire général en 2003, ainsi qu’au Conseil d’administration/Forum ministériel mondial sur l’environnement à sa huitième session extraordinaire sur la contribution apportée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement au mécanisme périodique de notifications et d’évaluations préconisé par l’Assemblée générale dans sa résolution 57/141;

5.

Autorise le Directeur exécutif à mobiliser des ressources extrabudgétaires, y compris en créant un Fonds d’affectation spéciale, pour faciliter la participation des pays en développement au mécanisme périodique de notifications et d’évaluations de l’état du milieu marin;

6.

Invite instamment les gouvernements à verser des contributions à ce Fonds d’affectation spéciale, dès qu’il sera mis en place;

7.

Demande aux gouvernements d’accorder une attention particulière aux zones côtières en collaboration avec les institutions régionales compétentes concernées par les zones côtières.

III

Centre mondial de surveillance continue de la conservation de la nature du Programme des Nations Unies pour l’environnement

Le Conseil d’administration,

Reconnaissant la relation et la coopération établies de longue date pour les travaux d'information et d'évaluation concernant la diversité biologique entre le Programme des Nations Unies pour l’environnement, les conventions relatives à la diversité biologique (en particulier la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, la Convention relative aux zones humides d’importance internationale particulièrement comme habitats de la sauvagine, la Convention sur la diversité biologique et la Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel) et le Centre mondial de surveillance continue de la conservation de la nature, à Cambridge (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord), initialement mis en place sous le parrainage tripartite du Programme des Nations Unies pour l’environnement, de l’Union mondiale pour la nature et du World Wide Fund, entre 1988 et 2000,

33

Document info
Document views359
Page views359
Page last viewedMon Dec 05 12:07:02 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments