X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 73 / 150

408 views

0 shares

0 downloads

0 comments

73 / 150

UNEP/GC.22/11

Se félicitant également de l’adoption, durant le Sommet de l’Organisation de l’unité africaine à Lusaka, du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique comme vision commune africaine et programme convenu pour relever les défis auxquels l’Afrique doit faire face, en vue d’instaurer un développement durable au bénéfice des générations présentes et futures,

Notant avec satisfaction que le Sommet du Groupe des Huit tenu en juin 2002 à Kananaskis (Canada) a en partie consacré ses délibérations au Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, qui ont abouti à l’adoption du Plan pour l’Afrique du Groupe des Huit,

Prenant acte de la Déclaration des Nations Unies sur le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique6, adoptée par l’Assemblée générale à sa cinquante-septième session dans sa résolution 57/2 du 16 septembre 2002,

Prenant également acte de la résolution 57/7 de l’Assemblée générale en date du 4 novembre 2002 sur l’examen et l’évaluation finals du nouvel Ordre du jour des Nations Unies pour le développement de l’Afrique dans les années 90 et l'appui au Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, par laquelle l’Assemblée générale a notamment fait sienne la recommandation du Secrétaire général de l'ONU tendant à ce que le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique soit le cadre de référence dans lequel la communauté internationale, et notamment le système des Nations Unies, devrait concentrer ses efforts sur le développement de l’Afrique,

Notant en outre que le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique sera largement mis en œuvre par les mécanismes nationaux et les communautés économiques sous-régionales en Afrique avec l’aide de la Banque africaine de développement et d’autres partenaires, y compris les banques de développement multilatérales,

Se félicitant de la création par les ministres africains chargés de la gestion des ressources en eau de la Conférence ministérielle africaine sur l’eau,

Prenant acte des récents rapports sur l’état de l’environnement, notamment du troisième rapport de la série l’Avenir de l’environnement mondial du Programme des Nations Unies pour l’environnement, qui constate l’aggravation des problèmes environnementaux et l'apparition de nouveaux problèmes dans le monde,

Notant, en particulier, le rapport sur l’Avenir de l’environnement en Afrique qui appelle l’attention sur le nombre croissant de situations de crise en Afrique du fait de changements écologiques planétaires, et de leurs conséquences néfastes sur le plan social, culturel et économique,

Prenant acte de la Déclaration de Kampala sur l’environnement et le développement29, adoptée par la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement à sa neuvième session tenue à Kampala du 3 au 5 juillet 2002, constatant que les pays africains n’ont pas les moyens nécessaires pour appliquer les accords multilatéraux sur l’environnement,

Notant en outre les décisions prises par la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement à sa neuvième session relatives au cadre d’un Plan d’action pour l’Initiative en faveur de l’environnement du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, la publication périodique des rapports de la série l’Avenir de l’environnement en Afrique et la mise

73

Document info
Document views408
Page views408
Page last viewedFri Dec 09 02:21:09 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments