X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 78 / 150

432 views

0 shares

0 downloads

0 comments

78 / 150

UNEP/GC.22/11

1.Encourage la poursuite de la coopération entre le Programme des Nations Unies pour l’environnement et le Conseil de l’Arctique, les parlementaires de la région arctique, le secrétariat des peuples autochtones et le secteur privé, ainsi que la poursuite du soutien apporté par le Programme des Nations Unies pour l’environnement en tant qu’agent d’exécution du portefeuille de projets financés par le Fonds pour l’environnement mondial concernant l’eau, les changements climatiques, la diversité biologique, la pollution et les questions sanitaires dans l’Arctique ;

2.Prie le Directeur exécutif de fournir des évaluations continues et des services d’alerte rapide concernant les nouveaux problèmes menaçant le milieu arctique, en particulier leurs incidences sur l’environnement mondial.

10e séance

7 février 2003

22/12. Déclaration de Bruxelles32 et Programme d’action en faveur des pays

les moins avancés pour la décennie 2001-201033

Le Conseil d’administration,

Rappelant que l’Assemblée générale, par sa résolution 55/279 en date du 12 juillet 2001, a souscrit à la Déclaration de Bruxelles et au Programme d’action en faveur des pays les moins avancés pour la décennie 2001-2010, adoptés par la troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés, tenue à Bruxelles du 14 au 20 mai 2001,

Rappelant en outre la résolution 2002/33 du 26 juillet 2002 du Conseil économique et social, ainsi que les résolutions 56/227 du 24 décembre 2001 et 57/276 du 17 décembre 2002 de l’Assemblée générale, par lesquelles les organismes des Nations Unies et d’autres organisations multilatérales étaient invités à intégrer l’application de la Déclaration de Bruxelles et du Programme d’action en faveur des pays les moins avancés pour la décennie 2001-2010 à leurs programmes de travail,

1.Note en s’en félicitant, le soutien apporté par le Programme des Nations Unies pour l’environnement aux pays les moins avancés;

2.Souligne l’importance de la coordination et de la coopération avec le Bureau du Haut représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits Etats insulaires en développement;

3.Décide que le Programme des Nations Unies pour l’environnement devrait continuer à accorder une attention spéciale aux pays les moins avancés, aux pays en développement sans littoral et aux petits Etats insulaires en développement dans ses activités programmatiques, en mettant l’accent sur l’application efficace du Programme d’action de Bruxelles, dans le cadre du mandat qui lui est assigné;

4.Invite le Directeur exécutif à prendre les mesures nécessaires pour veiller à ce que la mise en œuvre du Programme d’action soit pleinement intégrée dans les activités programmatiques du Programme des Nations Unies pour l’environnement ainsi que dans ses processus intergouvernementaux, et ce, dans le cadre du mandat qui lui est assigné et dans les limites des ressources disponibles.

10e séance

7 février 2003

78

Document info
Document views432
Page views432
Page last viewedSun Dec 11 00:28:06 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments