X hits on this document

Word document

I. ORGANISATION DE LA SESSION - page 82 / 150

434 views

0 shares

0 downloads

0 comments

82 / 150

UNEP/GC.22/11

Conscient de la nécessité de sensibiliser davantage le public et de protéger la diversité biologique des déserts ainsi que les communautés autochtones et locales et les connaissances traditionnelles des populations touchées par ce phénomène,

1.

Invite l'Assemblée générale à envisager :

a)

de déclarer le plus tôt possible une année internationale des déserts et de la désertification;

b)

de désigner le Programme des Nations Unies pour l'environnement coordonnateur de l'Année internationale des déserts et de la désertification, en collaboration avec la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification dans les pays gravement touchés par la sécheresse et/ou la désertification, en particulier en Afrique, et le Programme des Nations Unies pour le développement;

2.Demande au Secrétaire général de nommer un représentant spécial pour l’année internationale des déserts et de la désertification, au cas où cette année internationale serait proclamée;

3.Invite tous les pays concernés à créer des comités nationaux et à célébrer l’année internationale en organisant les activités appropriées;

4.Demande à toutes les organisations internationales compétentes et aux pays développés qui sont en mesure de le faire d’appuyer les activités qui seront organisées par les pays touchés, en particulier les pays africains et les pays les moins avancés.

11e séance

7 février 2003

22/16. Environnement et diversité culturelle

Le Conseil d’administration,

Rappelant le Plan d’application du Sommet mondial pour le développement durable1 qui rappelle que la biodiversité, qui joue un rôle essentiel dans le développement durable global et l’élimination de la pauvreté, est d’une importance vitale pour notre planète, ainsi que pour le bien-être, les moyens d’existence et l’intégrité culturelle des êtres humains,

Rappelant la Déclaration du Millénaire des Nations Unies3, qui considère que la tolérance est une des valeurs fondamentales essentielles pour les relations internationales au cours du XXIe siècle et qu’il est indispensable de promouvoir activement une culture de paix et le dialogue entre toutes les civilisations,

Réaffirmant que, selon le Plan d’application du Sommet mondial pour le développement durable, ainsi que la résolution 57/260 de l’Assemblée générale, en date du 20 décembre 2002, la Convention sur la diversité biologique est l’instrument clé de la conservation et de l’exploitation rationnelle de la diversité biologique et du partage juste et équitable des avantages résultant de l’exploitation des ressources génétiques,

82

Document info
Document views434
Page views434
Page last viewedSun Dec 11 03:09:44 UTC 2016
Pages150
Paragraphs2772
Words67978

Comments