X hits on this document

30 views

0 shares

0 downloads

0 comments

11 / 12

On anticipe l’analgésie post opératoire : perfalgan* 15mg/kg,

Vérification de l’absence de complications anesthésiques ou chirurgicales.

Avec prudence et douceur dans les manipulations (pas de torsion du rachis), transfert de l’enfant de la table d’opération vers la table radiante.

Les halogénés sont arrêtés, puis le N2O ; l’enfante est alors ventilé en O2 pur.

Critères d’extubation en décubitus latéral :

Stabilité hémodynamique, normovolémie et pas de saignement au travers du pansement 

Autonomie ventilatoire ; respiration spontanée, régulière et sans tirage, SaO2 supérieure  à 95 %

Réflexe de déglutition ; ouverture des yeux ;

Réveil complet sans stimulation ; mouvement des 4 membres;

Température corporelle supérieure à 36 °, absence de frissons et de marbrures ;

= dégonflage du ballonnet puis ablation de  la sonde

Mise en route d’une oxygénothérapie par masque

La feuille d’anesthésie est remplie en respectant la chronologie des évènements.

Demande d’autorisation de sortie en SSPI.

4 )Transfert en SPPI sous monitorage

Avec prudence et douceur dans les manipulations (pas de torsion du rachis), transfert de l’enfant de la table radiante dans le lit réchauffé, le monitorage de SSPI est connecté, O2 à 100%. L’enfant est installé confortablement, membres en position de fonction.

Transmissions ciblées

Du dossier comprenant la feuille d’anesthésie,

Des drogues utilisées et de l’heure des injections,

De la technique d’anesthésie,

De la mise en œuvre des prescriptions post-opératoires (analgésie) écrites et signées par le MAR,

Du geste opératoire réalisé, des éventuelles difficultés, du pansement réalisé,

Dépistage des complications

Surveillance des grandes fonctions et de leur récupération

Mise en œuvre des prescriptions post-opératoires

Document info
Document views30
Page views30
Page last viewedSat Dec 10 03:07:07 UTC 2016
Pages12
Paragraphs251
Words3067

Comments