X hits on this document

29 views

0 shares

0 downloads

0 comments

3 / 12

Bilan sanguin : NFS plaq Hb Hte, coag (TP, TCA), GR RH X 2 RAI

  Masse sanguine = poids x 80 soit 500cc environ perte sanguine max 20% (100cc)

Ultime contrôle de l’enfant lors de la visite pré anesthésique.

          b) ARGUMENTATION DE LA TECHNIQUE ANESTHESIQUE

L’anesthésie  générale avec intubation orotrachéale assure la protection des VAS.

Les critères  de qualité de cette anesthésie générale sont :

-

La narcose,

-

L’analgésie,

-

La protection neurovégétative

L’ALR permet de les morphiniques per-op, les risques de dépression resp, les antalgiques post-op, les nausées vomissements post-op, d’obtenir un réveil précoce, une extubation rapide. Elle ne potentialise pas les effets hémodynamiques de l’AG. Elle a un effet d’épargne protidique et anticatabolique. Elle autorise une reprise rapide de l’alimentation.

L’anesthésie doit permettre de maintenir l’hématose, l’équilibre hémodynamique, de récupérer une ventilation spontanée, d’assurer une analgésie post-opératoire.

Pour l’AG :  

NARCOSE : PROPOFOL, hypnotique non barbiturique.

Délai d’action rapide de 30 à 40 secondes, durée d’action brève ; 5 à 10 minutes.

Forme galénique : produit lipidique en ampoule de 20 ml dosée à 200 mg (10mg/cc) dilué à 5mg/cc avec NaCl 9°/°°

Dose d’induction ; 3 à 5mg /kg4 à 6 cc

Caractéristiques du produit : dépresseur myocardique modéré, dépresseur respiratoire, vasoplégique ; risque de myoclonies et de troubles du rythme à l’induction, hyperlipidémiant, non histamino-libérateur.

Document info
Document views29
Page views29
Page last viewedSat Dec 10 00:42:55 UTC 2016
Pages12
Paragraphs251
Words3067

Comments