X hits on this document

28 views

0 shares

0 downloads

0 comments

5 / 12

Ces éléments  apparaissent avant les manifestations neurologiques sous AG : secousses musculaires, convulsions.

DROGUES D’URGENCE :

ATROPINE : parasympatholytique utilisé en cas de bradycardie inférieure à 80 pulsations/minutes. Dose de 10 à 20 mcg/kg par voie intraveineuse

Forme galénique : ampoule de O, 25 mg / cc. Dilution au 1/32(1 amp 1cc + 7cc NaCl 9°/°° →±= 30mcg/cc ou + simple sur 10cc→25mcg/cc) inject 3 à 5 cc

CELOCURINE *(succinylcholine) : curare dépolarisant de délai et d’action très courts en cas de  laryngospasme, Dose : 2mg/kg .Voie IM si pas VVP dose 4m/kg

Délai d’action : 30 s à 1mn, durée d’action : 5 à 9 mn (pas de fasciculations <4ans), 3 mn IM, durée d’action 20mn

Forme galénique : ampoule de 100 mg / 2cc à diluer sur 10cc (10 mg / cc) 5cc redilué sur10cc (5mg/cc) → 12mg = 2,4cc IV, 5cc IM

Caractéristiques du produit : dépolarise la plaque motrice. Myalgies post-op, K+, π, TDR, pio, pic, pig(gastrique), allergisant, déclenche l’HPM

                                          III – CONDUITE A TENIR

1 ) EN PRE-OPERATOIRE

Préparation de la salle par ordre chronologique

Les différentes vérifications sont consignées sur la FOSO et signées par l’IADE et le MAR.

Les règles d’hygiène et d’asepsie sont requises à toutes les étapes de la prise en charge du patient (lavage des mains, utilisation de filtres,…).

Avant d’entrer en  salle, je m’assure de la localisation de tout le matériel d’urgence et qu’il soit en parfait état de marche ; défibrillateur, obus et ambu d’O2, chariot d’intubation difficile, drogues d’urgence (se situe en salle avec l’ambu).

Je prends les drogues :

Rapifen*dans le coffre des stupéfiants, Célocurine* au frigo.

                                               A l’arrivée en salle :

Document info
Document views28
Page views28
Page last viewedFri Dec 09 18:36:38 UTC 2016
Pages12
Paragraphs251
Words3067

Comments