X hits on this document

158 views

0 shares

0 downloads

0 comments

24 / 50

M. Labelle et D. Salée, “La citoyenneté en question: l’État canadien...” (1999)24

l'autonomie financière des immigrants 7. Le Groupe consultatif exprimait clairement la nécessité de mettre en place des mécanismes de contrôle, voire de réduction des coûts d'établissement des immigrants, notamment lorsqu'il s'agit des frais liés à l'apprentissage de l'une des deux langues officielles, et de l'accès à l'aide sociale. L’immigrant idéal est donc d'abord l'immigrant économique qui connaît bien le Canada, possède un niveau élevé d'éducation, des qualifications professionnelles reconnues, et maîtrise au moins l'une des deux langues officielles ; il est relativement jeune, a une bonne expérience de travail ou des compétences comme entrepreneur ; il est financièrement indépendant et entretient des rapports économiques avec le Canada (Canada, 1997c, p. 57).

Enfin, le document intitulé De solides assises pour le XXIe siècle. Nouvelles orientations pour la politique et la législation relatives aux immigrants et aux réfugiés (Canada, 1998c) contient les nouvelles orientations (fruit de centaines d'audiences publiques tenues à travers le Canada) devant mener, ultimement, à la formulation d'une nouvelle loi canadienne sur l'immigration. La justification de la révision participe de la confusion créée par les innombrables modifications apportées depuis la dernière réforme de la Loi sur l'immigration en 1978 (plus d'une trentaine d'amendements). Dans ce contexte, le gouvernement juge nécessaire d'opérer des changements législatifs afin de prendre en compte l'impact de la mondialisation de l'économie internationale sur le Canada, d'une part, et de répondre, d'autre part, aux mutations intervenues dans la composition des mouvements migratoires internationaux que reflète la plus grande disponibilité d'immigrants instruits, spécialisés et mobiles que le Canada veut attirer au nom des transformations technologiques et économiques ; l'essor d'une immigration illégale (largement induite par l'amenuisement des filières traditionnelles) ; la criminalisation croissante des mouvements de personnes avec le trafic de femmes et d'enfants (Canada, 1998c, p. 1-2), etc.

7 Selon les autorités canadiennes, l'accroissement des manquements aux contrats de parrainage et du recours aux mécanismes de l'aide sociale qui en résulte auraient coûté environ 700 millions de dollars en prestations d'aide sociale au cours des dix dernières années (Canada, 1995a, p. 6).

Document info
Document views158
Page views158
Page last viewedFri Dec 09 07:52:31 UTC 2016
Pages50
Paragraphs320
Words15273

Comments