X hits on this document

143 views

0 shares

0 downloads

0 comments

29 / 50

M. Labelle et D. Salée, “La citoyenneté en question: l’État canadien...” (1999)29

où l'État somme désormais les individus de trouver leurs propres ressources pour accomplir des tâches collectives qui lui incombaient auparavant.

En insistant comme il le fait sur le thème de la responsabilité, l'État canadien signifie clairement qu'il entend se dégager de ses propres responsabilités : à l'individu désormais de se prendre en main 9. Cela n'est pas sans effet sur la conception de la citoyenneté qu'il promeut dorénavant. En interpellant ainsi les individus, l'État réaffirme implicitement sa conviction dans l'égalité formelle et persiste donc dans sa volonté de n'accorder aucun traitement spécial à quelque groupe ou individu que ce soit : tous peuvent avoir également accès aux ressources de la société et il ne saurait être question de satisfaire des exigences spécifiques pouvant porter atteinte à l'aménagement socio-institutionnel canadien. Le discours responsabiliste est éminemment homogénéisant et, de ce fait, occulte les revendications minoritaires pour un espace particulier au sein de la sphère publique. Ses exhortations invoquent toujours le sens commun : étant donné la crise budgétaire et financière que vit l'État canadien depuis les années 1980, n'est-il pas normal, en effet, d'exiger des gens qu'ils dépendent moins des ressources érodées de l'État ?

Mais il y a surtout dans les appels au sens commun une manière détournée de proclamer que l'organisation actuelle de la société est correcte et qu'il ne faut pas en changer ; que les nonnes qui la définissent sont naturelles et non pas le fruit d'un construit social ou de rapports de pouvoir et qu'elles jouissent d'une légitimité - juridique entre autres - supérieure. Aussi, loin d'entretenir quelque doute sur le bien-fondé de sa vision de la citoyenneté, l'État canadien l'impose-t-il, confiant en sa rectitude.

En responsabilisant l'individu, l'État canadien rend celui-ci imputable à la société et aux institutions étatiques ; à lui de démontrer

9 Dans un document récent de Citoyenneté et Immigration Canada, Ensemble vers l'avenir, on cite avec approbation le témoignage du philosophe libéral canadien bien connu, Will Kymlicka : « Les citoyens responsables gagnent leur vie et épargnent en prévision de leur vieillesse, de la maladie ou de toute autre période éventuelle de difficultés financières. Ils ne comptent pas sur l'État pour résoudre leurs problèmes » (Canada, 1995a, p. 34).

Document info
Document views143
Page views143
Page last viewedTue Dec 06 20:02:51 UTC 2016
Pages50
Paragraphs320
Words15273

Comments